Le Puy : un timbre en vraie dentelle sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Le Puy : un timbre en vraie dentelle

Date : 07/10/2011
Partager

Ce samedi 8 octobre 2011, La Poste innove en émettant 4 mini-blocs de timbres en vraie dentelle, sur papier gommé. Chaque bloc contient un timbre sur lequel un morceau différent de vraie dentelle industrielle est apposé. Une vente anticipée avec oblitération Premier Jour est organisée les 8 et 9 octobre au Puy-en-Velay pour célébrer le timbre « Dentelle mécanique aux fuseaux du Puy-en-Velay et de sa région ».

Les 4 blocs-timbre célébrant la dentelle, dont celui consacré à la Dentelle du Puy-en-Velay, seront en vente au bureau de poste du Puy-en-Velay les Carmes jusqu’à épuisement des stocks. Ces blocs de timbre ne seront vendus que dans les bureaux de poste organisant les Premiers Jours, ce qui fait de ce lancement philatélique un événement exceptionnel pour les collectionneurs et pour les amoureux de la dentelle.


Vente anticipée au Puy-en-Velay

Le Centre d’Enseignement de la Dentelle aux Fuseaux accueillera un bureau de poste temporaire spécialement installé pour l’occasion par La Poste. Une oblitération spéciale commémorera l’événement. Le bureau temporaire sera ouvert les 8 et 9 octobre de 10h à 18h au Centre d’Enseignement de la Dentelle aux Fuseaux, 44 rue Raphaël, Le Puy-en-Velay.
Pour l’occasion, le Centre d’Enseignement de la Dentelle aux Fuseaux du Puy-en-Velay proposera des démonstrations de dentellières et restera exceptionnellement ouvert gratuitement ce week-end.
Velay Dentelles Mécaniques, fabricant de la dentelle apposée sur le timbre du Puy-en-Velay, présentera son savoir-faire et ses créations. Une exposition philatélique et cartophile dédiée à la dentelle sera également présentée par l’Association philatélique Vellave qui proposera aux visiteurs des souvenirs philatéliques. 



Un peu d’histoire

La dentelle, qui n'apparaît que vers le milieu du XVIème siècle et uniquement dans le monde occidental, est un tissu sans trame ni chaîne. C’est le résultat d'une combinaison de fils, exécutée à l'aiguille ou aux fuseaux, à l’exclusion de tout autre procédé, généralement en fil de soie, lin, nylon ou fibres plus riches selon les cas. Le raffinement de ses motifs et sa complexité ont fait de la dentelle aux fuseaux et à l’aiguille un métier d’art. D'abord apanage des hommes, la dentelle fut utilisée par les femmes dès le XVIIème siècle.
Au XIXème siècle, Napoléon Ier la réserva au vêtement féminin. En France, les premières manufactures datent du XVIIème siècle à l'initiative de Colbert, quant aux métiers mécaniques imitant la dentelle à la main, ils sont apparus dans le Nord de la France vers 1820 et ont permis le développement d’une véritable industrie. Aujourd’hui, la magie de la dentelle ne s’est pas démentie et les grands couturiers lui ont redonné ses lettres de noblesse.



Les quatre blocs en vraie dentelle

Chaque bloc contient un timbre sur lequel est apposé un morceau différent de dentelle mécanique. Encollée à chaud selon un procédé qui permet de déposer de la colle uniquement sur la dentelle, le complexe dentelle/papier est ainsi très résistant.
Après s'être bien imposée au XVIIème siècle, la dentelle du Puy aux fuseaux connut son apogée au siècle suivant où elle était diffusée dans le monde entier. Dès 1902, l’implantation des métiers à fuseaux mécaniques se répand dans la région du Puy-en-Velay, réputée pour sa grande tradition de dentelle à la main.



L’Association Philatélique Vellave (A.P.V.)

L’APV a son champ d’action sur la ville du Puy en Velay, les communes de la communauté d’agglomération mais aussi le Velay en général. L’association contribue à faire connaître la ville et le département grâce à l’obtention de Premiers Jours lors de lancements de timbres, et aux cachets temporaires qui voyagent à travers la France, l’Europe et le reste du monde. L’association organise des manifestations comme le Congrès Régional Philatélique du Massif Central, la Fête du timbre ou différents bureaux philatéliques temporaires en accompagnement d’évènements locaux. 



Le timbre en chiffre

Un nouveau timbre est émis chaque semaine, soit environ 60 par an 
3,5 milliards de timbres toutes valeurs confondues sont émis chaque année :
Plus de 1200 demandes d’émissions de timbres chaque année
La philatélie est le premier loisir de collection en France 
2 millions de personnes collectionnent les timbres 
29% des Français achètent, même occasionnellement, des beaux timbres 
Plus de 4% se déclarent collectionneurs 
750 000 collectionneurs sont répertoriés à La Poste
La collection de timbres arrive en première position dans les collections des enfants
L’image de la collection de timbres se modernise : pour plus de 50% de la population ce loisir « correspond bien à notre époque »
Plus de 100 000 exemplaires de « livres timbrés » sont vendus chaque année ainsi qu’un agenda et des produits dérivés.


Phil@poste produit chaque année : 
860 millions de timbres Marianne en feuille 
1,6 milliard de Marianne en carnets adhésifs 
132 millions de timbres en rouleaux chez les buralistes 
25 millions de blocs de timbres 
600 millions de beaux Timbres 
137 millions de vignettes d’affranchissement 
54 millions de timbres fiscaux 
Plus de 300 millions de Prêt-à-Poster 
Des timbres destinés à une dizaine de pays …

 
Partager

Vous aimerez aussi