Le Puy : les Gilets jaunes s'invitent sur la RN88 sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Le Puy : les Gilets jaunes s'invitent sur la RN88

Date : 26/01/2019 | Mise à jour : 28/01/2019 08:11
Partager

Les Gilets jaunes se sont retrouvés dès 14 heures sur le parking poids-lourds d'Aiguilhe. C'est à ce moment-là qu'ils ont décidé de bloquer la RN 88.

Ce samedi 26 janvier 2019, dans l'après-midi, l'acte XI du mouvement des Gilets jaunes aura été marqué au Puy-en-Velay, par une action coup de poing, bien loin de la place du Breuil où les manifestants ont pourtant l'habitude de se retrouver. Un peu après 14 heures, les Gilets jaunes dont certains avaient été vus le matin même à Langeac ; ont quitté le parking d'Aiguilhe, point de rendez-vous désormais traditionnel. Sur leur parcours, ils se sont bien entendu arrêtés devant la préfecture de la Haute-Loire, mais ils ont poursuivi leur chemin en direction de Brives-Charensac, avec un seul objectif en vue : s'inviter sur la RN 88. Et ils y sont parvenus, en remontant la bretelle de sortie du Puy-en-Velay. En quelques minutes, une petite marée jaune a coulé sur les deux voies de circulation. Certains avaient du mal à croire que l'opération puisse être aussi facile à réaliser. Les CRS étaient alors au coeur de toutes les conversations, tandis que les voitures étaient à l'arrêt sur la RN 88.

Les CRS n'ont pas tardé à faire leur apparition face à des Gilets jaunes hésitants. Faut-il partir ou rester ? L'avancée des hommes en tenue sombre a eu pour effet de guider les Gilets jaunes vers la sortie de la RN 88, dans le calme, pour rejoindre le rond-point de Tireboeuf. Et les CRS ont ainsi escorté les manifestants jusqu'au centre-ville du Puy. En fin de journée, la décision était prise de les "faire tourner en bourrique", le cortège s'est ainsi dirigé dans la vieille ville sans passer par la case préfecture où les forces de l'ordre les attendaient.

Stéphanie Marin






Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteJC le 31 janvier 2019 - 12h07
Le temps qui passe confirme qu'une minorité voudrait imposer sa loi à l'immense majorité, souhaitant que notre démocratie sombre dans l'anarchie ou la dictature. Les Français ont toujours su régler les difficultés de notre pays dans le cadre républicain. Attention Danger (lancinant)!!! Certains sous prétexte que le port de la casaque jaune serait la garantie qu'ils défendent une cause juste se permettent n'importe quels écarts (casse, violence, dégradation... ). XNe vous laissez pas berner

Signaler un abus

img_journalisteJC le 28 janvier 2019 - 23h24
Le temps qui passe montre qu'une minorite souhaite voir notre pays sombrer dans l'anarchie ou la dictature en tentant à n'importe quel prix d'imposer sa loi à l'immense majorité de ce peuple français qui a pourtant toujours réglé ses difficultes sans sortir du cadre républicain. Attention danger!!! ces hommes sous prétexte que la casaque jaune serait la garantie qu'ils défendent une cause juste tentent de nous duper,le caractère de leur visée finale apparaît aujourd'hui clairement.

Signaler un abus

img_journalisteR le 28 janvier 2019 - 20h43
Hé oui, les gentils foulards rouges ont été bien sages et ont défilé comme des moutons pour soutenir Manu. Leur chef, un ingénieur qui ne doit pas avoir de problème de fin de mois... Ils représentent mieux la France ces gens là ?

Signaler un abus