Le Puy / Saint-Jacques : Serge Dubois l'a fait! sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Le Puy / Saint-Jacques : Serge Dubois l'a fait!

Date : 17/09/2013 | Mise à jour : 17/09/2013 16:18
Partager

Parti du Puy-en-Velay le 16 août dernier, Serge Dubois est arrivé à Saint-Jacques-de-Compostelle ce lundi 16 septembre à tout juste 11 heures. Cet homme qui a vendu ses kilomètres au profit de l'association "Vaincre la mucoviscidose" a réussi son pari. Retour sur un périple de 30 jours et plus de 1500 km entre la France et l'Espagne pour retrouver les impressions de celui que l’on appelle « le pèlerin fou ».

Rallier 1522 km, en courant, en 30 jours... tel était le défi que s'était lancé Serge Dubois. D'une part pour se tester physiquement et voir ses limites mais aussi pour venir en aide à l'association « Vaincre la mucoviscidose » (ndlr, ses kilomètres ont été vendus et reversés à l'association).
Hier, le soulagement et la fierté étaient au rendez-vous au moment de franchir Saint-Jacques-de-Compostelle, « je suis arrivé vers 11 heures, juste à temps pour la messe de midi » nous confiait-il, déjà un brin nostalgique.
La dernière étape de son programme n'était pas la plus compliquée, « 20 km sans dénivelé, j'étais partagé entre la vitesse pour pouvoir enfin dire que j'avais atteint mon objectif et prendre mon temps pour profiter des derniers moments avec tous les pèlerins qui m'entouraient ».
Contacté dans la soirée d'hier, Serge Dubois avoue « ne pas encore réaliser ».


« Quand on se met dans la tête que c'est possible, ça le devient »

« L'arrivée vers la Cathédrale de Saint-Jacques a été un moment très fort émotionnellement. Il y avait beaucoup de monde, mes proches... C'est une fierté de pouvoir montrer que sportivement on est capable de se dépasser lorsque l'on est poussé par une cause noble. » avant de rajouter, « je ne suis pas un extraterrestre! ». Un peu ému, il continue, « tout devient possible lorsqu’ on le décide ».
C'est avec la gorge nouée qu'il revient sur son périple et son action en faveur des enfants souffrant de la mucoviscidose, « je suis ravi de l'avoir fait pour eux, avec la chaleur et les kilomètres, comment ne pas penser à ces jeunes qui ont du mal à respirer quotidiennement ».


Avec une réorganisation de ses étapes, il est dans les temps

La semaine passée déjà, il nous confiait son plaisir à réaliser ce défi. « depuis le passage des Pyrénées, c'est plus compliqué mais je m'accroche. C'est dans la difficulté qu'on arrive à se renforcer ». Une difficulté qui l'a contraint à revoir un peu ses plans. Exit, les jours de repos, Serge Dubois a opté pour une réduction des étapes d'une dizaine de kilomètres.
Il avait annoncé vouloir mettre un mois pour faire les 1522 kilomètres : le « pèlerin fou » y est arrivé... au jour près.


« Un tournant de ma vie » qui en appellera peut-être d'autres

Désormais place au repos bien mérité avant le retour à la vie altiligérienne. « C'est un tournant de ma vie, il y aura un avant et un après ». Serge Dubois va vite devoir se remettre au travail, « je suis chef d'entreprise, et mes activités professionnelles ont continué durant les 30 derniers jours, j'ai donc du travail à mon retour » glisse t-il avec un sourire.
Un retour à la vie active avant peut-être un nouveau défi.... « je n'exclus rien, il y a beaucoup d'autres objectifs que je souhaite réaliser ».
Reste à savoir vers quel chemin le vent l'emportera cette fois...


Anthony Perrel

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalistedo le 18 septembre 2013 - 09h37
bel exploit et pour une noble cause , chapeau bas !

Signaler un abus

img_journalisteC le 17 septembre 2013 - 23h16
Félicitations !!! un seul mot "Bravo"

Signaler un abus

img_journalistes le 17 septembre 2013 - 22h17
Un défi pour une bonne cause, bravo.

Signaler un abus