Le Puy : un village végane en soutien aux animaux sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Le Puy : un village végane en soutien aux animaux

Date : 11/05/2019 | Mise à jour : 13/05/2019 09:54
Partager

Ce samedi 11 mai 2019, le premier village végane de Haute-Loire s’est installé de 9h à 18h au jardin Henri Vinay du Puy. Au menu, de nombreux stands militants pour la cause animale.

Organisé par le collectif Animalistes 43, ce rassemblement du 11 mai 2019 se revendique bien plus qu’un simple village végane. En effet, tous les stands sont unis autour d’une même bannière : la protection animale. On y compte des stands culinaires, textiles, artisanales, tous prêt à échanger autour du respect des animaux. Zoom sur quelques-uns de ces exposants.

''On ne doit pas avoir de droit de vie ou de mort sur les animaux''

Azelma Sigaux, porte-parole du collectif Animalistes 43 et auteure de livres de science-fiction, se déclare très attachée à la cause animale et s’exprime sur la nécessité de rassemblements comme celui-ci : « mon idéal, ça serait que les animaux et les humains soient sur un pied d’égalité, je ne dis pas que les poules doivent avoir le droit de vote, mais je pense qu’on ne doit pas avoir de droit de vie ou de mort sur les animaux ». Consciente des polémiques autour de ce sujet, elle ne manque pas de le souligner : « après, il y a forcément des extrémistes autour du véganisme et de la cause animale, mais c’est une minorité, et c’est d’ailleurs cette minorité qui est la plus affichée dans les médias, c’est un peu triste ».

''On ne comprend pas que la corrida existe encore''

Le Collectif Auvergne Anti-Corrida (CAAC), basé à Clermont-Ferrand, était également présent pour lutter contre cette pratique. « Il faut sensibiliser les personnes au problème de la corrida, qui dure depuis déjà bien trop longtemps. On ne comprend pas que ces pratiques existent encore », témoigne une militante du mouvement. Ils affichent aussi leur soutien à la liste du parti Animaliste, une des 34 listes à se présenter aux élections européennes, et qui soutient la cause animale. « On espère que cette liste atteindra les 5 %, ce qui est le minimum pour qu’un député puisse siéger au parlement européen », lance la militante.

''Tant qu’il existera des lobbies, la chasse continuera à persister''

Parmi les exposants, on compte aussi le RAC (Rassemblement pour une France sans Chasse), un collectif créé en 2002, avec un but simple : abolir la chasse en France. Élie, adhérent à l’association, dénonce en priorité les lobbies qui font persister cette activité « tant qu’il existera des lobbies en France, la chasse continuera à exister » en appuyant sur le fait qu’une telle pratique n’est pas nécessaire « les chasseurs chassent seulement pour le plaisir, mais derrière, ils ne comprennent pas que leur pratique est nuisible à la nature. Tuer des animaux, ça ne devrait pas être une source de plaisir ».

> Lire aussi : Pétition. Plus de 21 000 signatures pour l'interdiction de la chasse le dimanche en Haute-Loire

F.R.




Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalistemj le 13 mai 2019 - 22h15
mrs les chasseurs travaillent comme tout le monde,et ils financent la nature plus que vous. La nature ils y sont toute l'année, demander aux agriculteurs de supprimer la chasse aux sangliers c'est vous qui avec vos impôts paieraient les 300 milles € de dègats .Je suis chasseur et fier de l'étre,tout comme j'aime manger une côte de boeuf ou un gigot d'agneau.Cette petite secte doit aller militer avec la LPO au Pays-Bas ou on gaze les oies par centaines. .

Signaler un abus

img_journalisteNG le 12 mai 2019 - 11h54
Si je trouve que les pratiques de chasse sont d'un autre âge et qu'on doit tout faire pour améliorer les conditions d'élevage et d'abattage des animaux, je tiens à continuer de manger ce que j'ai envie. Vouloir imposer une façon de vivre en s'exposant sur la place publique est sectaire. Ces extrêmistes sont faits du même bois que les distributeurs de bibles ou autres pseudo-moralistes, il désservent la cause qu'ils prétendent défendre et qui pourtant n'est pas complètement ridicule.

Signaler un abus

img_journalisteM le 12 mai 2019 - 10h26
As t on pensé à la souffrance du légume que l'on arrache et que l'on cuit ? As t il mérité tant de haine et l'herbe que l'on fume est elle heureuse;Ok égalté devant l'impôt hommes/Animaux

Signaler un abus