Le Monastier : catastrophes en pagaille et rires en cascades sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Le Monastier : catastrophes en pagaille et rires en cascades

Date : 08/08/2018 | Mise à jour : 08/08/2018 22:33
Partager

Le tout sous un air cuivré des Balkans : c'était la recette du spectacle pour enfants proposé au festival des cuivres ce mercredi 8 août. Une centaine de spectateurs est venue se régaler à 14h, et tout autant pour le rab de 16h.

Le festival des cuivres du Monastier souffle sa 30ème bougie et après un lancement très rock samedi (voir notre article et notre vidéo), la programmation se veut ambitieuse, éclectique et brasse des horizons musicaux variés, de la guinguette au jazz, avec un mot d'ordre : "toucher tout le monde avec une attractivité tarifaire et une offre artistique variée", résume Gilles Mercier, le Président du Festival, avant d'ajouter : "l'idée, c'est de garder le public sur place toute la journée, avec un espace mieux aménagé, une restauration améliorée et bien sûr le village et les offs".

Le spectacle pour enfants, symbole d'un renouveau du festival

D'après lui, le retour au château coïncide avec une nouvelle ère pour le festival : "l'engouement du public s'inscrit dans une nette progression, aussi bien en fréquentation que dans la qualité de la programmation", qui réunit des artistes des quatre coins du globe, de la Colombie à la Réunion, en passant par le Bénin. Côté spectateurs, la barre des 5 000 entrées est déjà franchie pour le "in", on peut doubler la jauge en comptant le "off".
Symbole de cette réussite et de ce renouveau, le spectacle pour enfants affiche complet à chaque édition et après Pierre et le Loup par The Amazing Keystone Big Band, une pointure du genre qui a proposé l'année suivante le Carnaval des animaux et "C'est trop Nanan" l'an dernier, Katastroff Orkestar n'a pas dérogé à la règle et il a fallu refuser du monde dans la salle Chaffre, qui a une capacité d'une centaine de personnes. Deux représentations étaient proposées.

"Les enfants sont tellement sincères, il n'y a pas de filtre, ils disent tout avec une grande sincérité et une spontanéité qui rend la communication plus évidente, car elle n'est pas polluée par les codes sociaux", estiment ces deux clowns loufoques.

Un spectacle de clowns recyclé pour le jeune public

Avec déjà 80 représentations environ à leur actif, les deux clowns musiciens venus des Balkans enchaînent les catastrophes devant une centaine de spectateurs. Si les personnages sont issus de cette partie de l'Europe, Fred et Delphine, les artistes derrière le costume sont de Saint-Etienne et appartiennent à la compagnie Bazarnaüm production, forte de huit membres.
"Le spectacle pour enfants n'est pas une spécialité", reconnaît en apparté Delphine, "on vient plutôt du théâtre de rue et avec Capharnaüm Caravane, on avait déjà un jeu de clown". Un spectacle grand public qui a rencontré un tel succès chez les enfants que les deux comparses ont recyclé cette formule en l'adaptant à un jeune public : une représentation moins longue (environ 40 minutes) et aussi "un budget moindre car on joue beaucoup pour les scolaires, donc un décor plus léger, avec moins de musiciens sur scène", reconnaît Fred.


Maxime Pitavy



 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...