Langeadois : 82 salariés sans usine sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Langeadois : 82 salariés sans usine

Date : 19/11/2018 | Mise à jour : 19/11/2018 16:04
Partager

Le site Copirel de Mazeyrat-d'Allier va fermer, c'est désormais officiel. Des reclassements aux quatre coins de la France seront proposés à 80% des salariés.

Principal acteur du marché de la literie en France (sous les marques Bultex, Epéda et Mérinos), le groupe Cofel possède environ 29% de parts de marché. Avec cinq sites industriels dans l'hexagone jusqu'ici, employant plus de mille personnes, il génère 90% de sa production en France. Son chiffre d'affaires annuel est supérieur à 200 millions d'euros.

Suite à l’annonce de la fermeture à venir du site de Copirel de Mazeyrat-d'Allier, les salariés manifesteront ce mardi 20 novembre 2018 à Langeac pour défendre leurs emplois.
La semaine dernière, le groupe Cofel, dont dépend l'usine Copirel de Mazeyrat-d'Allier, a annoncé en Comité Central d’Entreprise un projet d’optimisation de son outil industriel : "Dans un marché très concurrentiel, Cofel a décidé de mettre en place des mesures visant à sauvegarder sa compétitivité pour maintenir la production en France". Le projet consiste à redéployer l’activité du site langeadois sur d’autres sites du groupe permettant ainsi à Cofel de réduire le nombre de ses sites de production à quatre : Limoges (87), Noyen-sur-Sarthe (72), Vesoul (70), Criquebeuf-sur-Seine (27). "Cette décision a été difficile à prendre mais elle est indispensable pour pérenniser l’activité du groupe", précise la direction.
Déjà en 2011, puis en avril dernier, les salariés avaient mis en garde contre le spectre d'une fermeture. ls dénonçaient des conditions de travail et des cadences difficiles.

Lire aussi : > Les salariés de Copirel craignent de se faire endormir 16/04/2018

80% des salariés se verront proposer un reclassement ailleurs en France

Le site de Mazeyrat-d'Allier compte 82 salariés. Le groupe Cofel proposera à 80% des salariés du site une solution de reclassement au sein de ses autres unités de production en France (cités plus haut). Par l'intermédiaire d'un cabinet spécialisé, le groupe s’engage à mettre en œuvre un plan d’accompagnement pour aider chaque salarié à trouver une solution adaptée à sa situation.

La mousse viendra toujours de Recticel

Recticel, qui est actuellement le propriétaire des murs du site de Langeac, est un partenaire historique du groupe Cofel qui fournit une mousse qui correspond aux standards de qualité des produits Cofel. "Le transfert de l’activité n’aura aucun impact sur la politique d’achat de mousse, souligne la direction, Cofel continuera naturellement à s’approvisionner auprès de Recticel et s’engage à maintenir le même volume de ses achats en mousse."

Quant à la date de la fermeture, elle n'est pas encore fixée. Un objectif autour du mois de mars est souhaité mais cela dépendra de l'évolution du projet. Les négociations avec les représentants du personnel commencent à peine.

Annabel Walker





Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteml le 19 novembre 2018 - 16h29
Je suppose que beaucoup de langeadois sont concernés par ce licenciement, mais à Langeac ils s'en foutent, ils ont enfin la médiathèque!!!!!

Signaler un abus