La soif du business écolo dans la Loire sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

La soif du business écolo dans la Loire

Date : 01/01/1970 | Mise à jour : 30/11/2012 15:03
Partager

Une jeune entreprise ligérienne s'est lancée dans la commercialisation de verres réutilisables, recyclables et sans bisphénol A.

Ils sont trois associés, trois amis à avoir senti le potentiel de ces verres en polypropylène : "les festivals cherchent de plus en plus à obtenir des labels écolo, et ça passe notamment par la fin des verres jetables", explique Florian Garnier,

(à gauche photo 1)

un des trois créateurs de Greencup, dont l'aventure a débuté en février 2011.  Le système : dans un festival, les boissons sont vendues avec une caution de 1 euro pour le verre, comme lors de Paroles et Musiques ou des concerts au Fil. On peut ensuite soit rapporter son gobelet et récupérer son argent, soit le garder : "beaucoup de gens les conservent, ça leur fait un souvenir de l'événement, moins cher que les produits dérivés vendus en fin de concert". Les gobelets peuvent être de différentes couleurs, opaques ou transparents, à l'effigie des marques, des festivals, devenant par la suite des objets de publicité longue durée. 

Un chiffre d'affaires qui a triplé en 1 an

Outre les festivals, Greencup vend ses verres pour des événements sportifs, des soirées étudiantes, des kermesses, "des clients qui sont à 70% non ligériens". Leur entreprise, basée dans la pépinière d'entreprises de Montreynaud, connaît un succès notable en temps de crise économique : "nous avons triplé notre chiffre d'affaires en 1 an, passant de 100 000 euros en 2011 à 300 000 euros cette année". Leur gamme de produits va du verre traditionnel qui a fait leur succès, le gobelet 33cl ras bord, au shooter et à la flûte de champagne. Auparavant fabriquée en France, la production est partie en partie vers l'Espagne, "pour des raisons de qualité". La gamme flûtes et verres à vins est elle réalisée en Haute-Loire. 

Le marché des particuliers

En janvier prochain, l'entreprise va se lancer dans le marché des particuliers, pour répondre à la demande croissante des fêtes et anniversaires : "aujourd'hui, le minimum commandé, c'est 250 verres, beaucoup trop pour un particulier". La société stéphanoise va lancer une gamme de verres à différentes effigies, "I love sainté", "Allez les verts". Ces gobelets seront vendus dans un premier temps dans la Loire, au prix conseillé de 1,70 euro. Les trois associés vont développer leur activité "lavage" de verres, pour étendre leur gamme de services. 

S. B.

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteAnonyme le 7 décembre 2012 - 22h14
merci Florian pour le clin d'Oeil ... Babeth des Oreilles en Pointe...

Signaler un abus