La première école de musique connectée de France est à Saint-Etienne sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

La première école de musique connectée de France est à Saint-Etienne

Date : 18/09/2017
Partager

Nouvelle année, nouveau projet pour l’école de musique de Solaure, à Saint-Etienne. Sa directrice, Marie-Aline Bayon expérimente un enseignement connecté, unique en France : intégrer aux cours les tablettes, smartphones et ordinateurs.

« Je me suis rendue compte que le numérique n’était pas assez développé au sein des écoles de musique ». Après ce constat, Marie-Aline Bayon a publié une enquête menée auprès des professeurs et directeurs de conservatoires. Elle y expose son projet d’école de musique connectée, expérimentée cette année à l’école de musique de Saulore à Saint-Etienne. Les smartphones et tablettes ont ainsi pris leur place parmi les instruments plus classiques et les élèves deviennent créateurs et compositeurs grâce aux diverses applications. « Je souhaite sortir du schéma classique du cours particulier où le prof sait tout ! Explique Marie-Aline Bayon. Avec le concept du Blended Learning, il y aura un temps de cours et un prolongement à la maison grâce aux applications ». Ce nouvel enseignement de la musique se veut plus dynamique et surtout plus accessible à tous les profils, notamment aux élèves dont les parents ne maitrisent pas la musique.

Un atelier numérique dès le mois d’octobre

L’école de musique connectée est encore en période de test et recherche des partenaires, mécènes et sponsors pour équiper les cours de tablettes et d’ordinateurs. En attendant, Marie-Aline Bayon va animer un atelier dès le mois d’octobre, un module mensuel de création numérique. « On forme beaucoup d’interprète dans les écoles de musique, mais peu de créateur », constate la directrice. Au mois d’avril, l’école de Solaure proposera un stage de production musicale en direct : les élèves créeront des musiques à l’aide de logiciel. Enfin, dès la rentrée 2018, l’école de musique connectée offrira un véritable cursus à ses élèves. « J’aimerais qu’en France on change notre façon de travailler, explique Marie-Aline Bayon. Il faut que les établissements se connectent entre eux et travaillent ensemble ». Pour faire connaître son projet d’école connectée et susciter une réflexion au niveau national, la directrice de l’école de Solaure a créé la Fédération des Écoles de Musique Connectées. Elle pourrait ainsi faire reconnaître son action au niveau du ministère de la Culture et référencer tous les établissements qui propose un enseignement numérique.

A.C.

EN SAVOIR +  

 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...