La gestion de l'eau potable va changer sur Loire Forez sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

La gestion de l'eau potable va changer sur Loire Forez

Date : 08/05/2019
Partager

Dans le cadre de la loi NOTRe, à partir du 1er janvier 2020, les communautés d’agglomération ont l’obligation de prendre en charge la gestion de l’eau potable.

47 syndicats intercommunaux ou communes gestionnaires de l’eau, soit en régie directe, soit en délégation et prestation de services, ont été consultés depuis le début de l’année, explique Loire Forez. "Ce travail de concertation en profondeur s’appuie également sur un comité de pilotage, chargé de donner les orientations politiques, et d’un comité technique, qui apporte son expertise opérationnelle aux élus. Au cours de ces réunions d’échanges et de partage, les participants ont affirmé que l’objectif principal de ce transfert est d’assurer la sécurité et la qualité de la distribution de l’eau potable à tous les usagers à des coûts raisonnables." Jusqu’à la fin du troisième trimestre 2019, le travail va se poursuivre pour élaborer, avec l’ensemble des acteurs et des élus, l’organisation à mettre en place au 1er janvier 2020. En effet, à cette date, il est demandé que les aspects juridiques et budgétaires du transfert de compétence soient effectifs pour assurer la continuité de service. Un fonctionnement transitoire, comprenant le circuit de décision, l’organigramme et les moyens, sera opérationnel pour une durée qui reste à déterminer. Concernant les réflexions en cours sur la gouvernance, "les syndicats regroupant des communes appartenant à au moins deux intercommunalités différentes auront la possibilité d’être maintenus, avec des délégués nommés par Loire Forez Agglomération, en substitution des communes", précise Loire Forez.

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteAnonyme le 11 mai 2019 - 09h01
Ca sent à plein nez l'usine à gaz politico-administrative qui coûtera très cher aux contribuables avec peu d'efficacité et qui finira par être confiée totalement au privé une fois le citron bien pressé, les parasites mis en place à la tête des ces structures, et les rentes bien installées.

Signaler un abus

img_journalisteAnonyme le 10 mai 2019 - 07h29
toutes ces pompeuses et incompréhensibles déclarations pour cacher le but de la manoeuvre, confier à des multinationales privées (Saur, LYONNAISE DES EAUX ou autres), la gestion de l'eau au détriment des sociétés de gestion communales ou intercommunales et aux frais des abonnés. Remplacements inutiles de compteurs, augmentation des tarifs etc. tout ça au profit de quelques actionnaires

Signaler un abus

img_journalisteS le 8 mai 2019 - 21h58
Alors là, c'est clair comme du jus de chique !... Qui a compris quoi ?...

Signaler un abus