La SaintéLyon 2019 (VIDEO) sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

La SaintéLyon 2019 (VIDEO)

Date : 06/11/2019
Partager

Après les 81 km de l’édition 2018, le parcours 2019 de cette SaintéLyon affiche une distance légèrement plus courte de 76 km. L’équipe des traceurs a décidé de renouveler significativement l’ensemble du parcours de cette Saintélyon 2019, en intégrant 19 km de nouvelles portions natures, jamais empruntées par la doyenne.

Pour le reste, la plus ancienne et la plus grande classique de la course nature française garde les mêmes ingrédients qui en ont faut une aventure humaine mythique, à vivre et à revivre : 17 000 coureurs maximum répartis sur 5 formules solo et 3 formules relais, des conditions hivernales et nocturnes souvent difficiles, la féerie d’un ruban de frontales ininterrompu entre deux grandes métropoles.

Départ: Saint-Etienne Parc expo samedi soir

Arrivée:  Lyon Halle Tony Garnier

EN SAVOIR +

Nouveau !

LyonSaintéLyon – 152km
En 2003, une poignée d’Ultrafondus, dont Lionel Planes (organisateur de la Verticausse), Philippe Billard et Michel Poletti, organisateur de l’UTMB, réalise la Saintélyon en aller-retour (130 km à l’époque). En 2009, Christophe Truffier et Jean-François Cuinet, qui créera en 2012 le club Lyon Ultra Run, reprennent le principe à travers « la 180 », une organisation Off réservée durant 10 ans à une vingtaine de coureurs triés sur le volet. En 2010, sur un parcours très enneigé, Cécile Bertin est la première femme à boucler l’aller-retour. En 2019, après 10 éditions de « la 180 », Lyon Ultra Run et les organisateurs de la Saintélyon décident de collaborer afin de faire évoluer cette formule. L’objectif est de proposer un niveau de prestations très qualitatif et de faire de Lyon-SaintéLyon une épreuve officielle de la Saintélyon. Une formule ultra intimiste limitée à 300 dossards privilégiés. 300 coureurs qui s’élanceront la samedi matin à 8 heures de la Halle Tony Garnier pour perpétuer cet aller-retour mythique et d’autres images, la vue sur le Mont Blanc sur les hauteurs de Moreau, et le coucher de soleil splendide en basculant sur la plaine stéphanoise.

 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...

Soyez le premier à émettre un commentaire