L'incendie de Polignac en vidéo sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

L'incendie de Polignac en vidéo

Date : 05/05/2011 | Mise à jour : 06/05/2011 16:06
Partager

Un spectaculaire incendie s'est déclaré aux établissements Vacher à Polignac mercredi soir. Sous les ordres du commandant Achard, près de 150 sapeurs-pompiers ont dû mener un rude combat contre les flammes toute la nuit et une partie du matin.

>> Voir notre vidéo !

Si le dispositif mis en place par les sapeurs-pompiers de Haute-Loire est petit à petit allégé, une surveillance particulière a été apportée lors de la nuit de jeudi à vendredi pour éviter tout nouveau départ de feu.
Concernant l'enquête de gendarmerie, c'est la Communauté de Brigades de Saint-Paulien qui en a la charge. Pour l'instant, aucune piste n'a été dévoilée et des experts devraient venir tout prochainement pour déterminer l'origine du sinistre. L'accident demeure cependant la piste la plus probable.
Un centre de traitement et de valorisation des déchets est toujours un site à risques puisqu'il contient souvent quelques produits dangereux et inflammables. Le site de Polignac, qui n'est cependant pas classé SEVESO, a déjà subi plusieurs dégâts par le feu, notamment en 1991, 2002 et 2004. A chaque fois, il s'agissait d'incendies accidentels.


Reportage : Maxime Pitavy

 

Pour plus d'informations sur l'incendie et son évolution, lire notre article.

 

Le communiqué de la déchetterie Vacher :

Un important incendie a frappé notre centre de tri de Polignac dans la nuit de mercredi à jeudi. Les dégâts sont très importants mais ne sont fort heureusement que matériels. La réactivité et la persévérance des pompiers ont permis de venir à bout du sinistre de manière remarquable. Nous les remercions du fond du cœur.
Nos équipes ont réagi de manière exemplaire. Ce sont des gens d'ici, courageux, solidaires et durs au mal. L'entreprise est consciente de ce qu'elle leur doit, elle repartira de l'avant grâce à eux. Nous éviterons les mesures de chômage technique en redéployant les agents sur nos activités.
Toutes les dispositions ont été prises pour que nos clients ne soient pas perturbés. Le service a repris dès jeudi matin et il ne s'interrompra pas.
Nous avons travaillé en étroite collaboration avec les autorités locales et avec les services de l'Etat pour nous assurer que le sinistre n'impacterait pas notre environnement. Les matières recyclables concernées par l'incendie ne présentent ni danger, ni nocivité. Nous sommes désolés vis-à-vis des riverains pour la gêne occasionnée.
Nous avons tous été très émus par les innombrables marques de soutien et les encouragements venus de nos clients et de tous nos partenaires. Ils nous font mesurer l'importance de la solidarité locale et nous en aurons besoin.

 

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteF le 8 mai 2011 - 22h04
Permettez moi d'être inquiète plutôt pour les salariés qui travaillent quotidiennement dans des conditions difficiles et pénibles pour un salaire moindre et qui risquent peut être un licenciement ou une réduction de leur temps de travail. J'ose croire à un peu plus d'égard pour les salariés... Une vigilance accrue devra dorénavant être mise en place en prévention d'une catastrophe qui pourrait être grave pour l'environnement. Ainsi va la vie !!! FRL

Signaler un abus

img_journalisteJj le 6 mai 2011 - 14h12
du courage aux dirigeants et au personnel - de tout coeur avec vous - félicitations aux pompiers qui ont fait un travail formidable, quant aux détracteurs qui critiquent tout, je pense qu'il faut leur laisser cracher leur venin. L'essentiel n'est il pas malgré tout qu'il n'y ait eu aucune victime au lieu de parler pollution et autre stupidité. Pensons à cette entreprise locale qui emploient des hommes et des femmes, qui participent activement à l'économie de notre secteur. Courage. Sylvette

Signaler un abus

img_journaliste le 6 mai 2011 - 11h14
nous souhaitons bon courage au personnel aux dirigeants de l enteprise que tous rentre dans l ordre rapidement.Nous sommes de tous coeur avec vous .Tendrement .MICKAEL

Signaler un abus