L'économie sociale et solidaire représente 18 % de l’emploi en Haute-Loire sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

L'économie sociale et solidaire représente 18 % de l’emploi en Haute-Loire

Date : 31/10/2016 | Mise à jour : 03/11/2016 08:12
Partager

En novembre, c'est le mois de l'économie sociale et solidaire. Elle est bien représentée dans le département avec, par exemple, l'Hôtel de la dentelle. Une demi-douzaine d'animations est proposée sur le bassin ponot et au Chambon-sur-Lignon.

Novembre est désormais le mois pour découvrir l’économie sociale et solidaire. Partout en France, des animations sont proposées. La Haute-Loire ne fait pas exception (voir le programme ci-dessous) grâce à la Chambre régionale de l'Économie sociale et solidaire (ESS) d'Auvergne (CRESS) et ses partenaires. Elle s’axe autour de quatre principes : la gouvernance démocratique, l’humain au coeur de l’économie, l’investissement solidaire et la libre adhésion.

L'ESS très représentée en Haute-Loire

L’économie sociale et solidaire représente plus de 18 % de l’emploi en Haute-Loire. C’est le département auvergnat où elle est le mieux représentée proportionnellement. L’Hôtel de la dentelle de Brioude en est un excellent exemple. L’association de la dentelle du Puy a été fondée il y a 30 ans, mais pour continuer à mettre en avant cet artisanat de territoire, l’Hôtel de la dentelle a été créé. Là-bas, on peut admirer, se former, créer et même acheter. Il est possible de passer un CAP Art et Dentelle.

L’an dernier, nous nous étions intéressés aux ateliers de la Bruyères à Saugues. Pascal Lafond, le directeur avait partagé son expérience et son enthousiasme.


Le programme


Samedi 12 novembre
Etre solidaire ça s’apprend en famille ! Avec des jeux coopératifs et solidaires : ateliers chansons pacifistes proposé par l’association jeunes pousses.
De 15 à 18 heures à la Maison pour tous de Brives-Charensac

Théâtre : Une bouteille à la mer de Gaza à 20h30 à la Maison Pour Tous de Brives-Charensac.
Tal, jeune Israëlienne habitante de Jérusalem, en a plus qu’assez de l’horreur banalisée des attentats. En désespoir de cause, elle écrit une lettre, la met dans une bouteille et demande à son frère, soldat, de l’abandonner quelque part à Gaza. La lettre doit lui permettre d’entamer une correspondance électronique avec un ou une Palestinien(ne). Tal veut ainsi se prouver que tout espoir de paix et d’entente n’est pas perdu. Un jeune homme, vindicatif et ironique, lui répond. Après des débuts chaotiques, un échange s’instaure. Deux vies totalement différentes et pourtant si proches géographiquement sont mises en parallèle.
Valérie Zenatti continue son exploration du conflit israélo-palestinien vécu aujourd’hui par la jeunesse. Ce faisant, elle dépoussière une situation compliquée et nous montre la seule réalité valable : les jeunes Israéliens et Palestiniens ne comprennent pas (plus) la guerre qui les oppose, et ils souffrent, malheureux, impuissants.

Vendredi 18 novembre
De 18 à 23 heures au Ciné Dyke du Puy en Velay, deux films seront proposés.
Le premier, Pérou : La nouvelle loi de la jungle  dure 24 minutes. Il est riche dune grande biodiversité, le Pérou se bat pour un accès équitable et une gestion durable de ses ressources naturelles. La projection sera suivie d'un apéritif avec produits locaux et bios.
Le second film, Manger, c’est pas sorcier fait 34 minutes. Les paysans sont les premières victimes de la faim, pourtant la terre est l'une des clés de la souveraineté alimentaire. Au Togo et au Bénin, à contre-courant de l’exode rural, une nouvelle génération se bat pour proposer un autre modèle agricole. Un débat aura lieu avec les intervenants.

Lundi 21 novembre
Une journée portes ouvertes est organisée chez Pause Café de 9h30 à 16h45, au 13, route du stade au Chambon-sur-Lignon.
Cette journée sera marquée par la présentation des activités de l'Atelier Chantier d'Insertion PAUSECAFE (territoires d'implantation, publics accueillis, activités réalisées, perspectives de développement,...) par l'équipe de salariés permanents. L'objectif est de communiquer de manière efficace et optimale sur notre projet de développement autour de la gestion des encombrants sur le territoire "entre Monts et Vallées". Ce projet est développé en partenariat avec le SICTOM entre Monts et Vallées, il s'inscrit dans une logique de développement durable qui promeut la mise en place d'une économie circulaire et la sensibilisation de la population locale au réemploi et à la réutilisation. Durant cette journée, les visiteurs pourront participer à une vente exceptionnelle à moins 50 % sur tous nos articles "meubles" vendus dans la brocante.

Mardi 22 novembre
La Sociale, vive la sécu sera projeté au Ciné Dyke ponot de 18 à 22 heures. Le dernier film de Gilles Perret, en partenariat avec le Ciné Dyke sera suivie d'une discussion-débat avec un membre de l'équipe du film. Cette projection sera également l'occasion de fêter les 70 ans de la MGEN.

Vendredi 25 novembre
Food Chains sera diffusé au cinéma du Puy-en-Velay de 20 à 23 heures.
Les 82 minutes du film sont consacrées au bras de fer entre les ouvriers agricoles d'Immokalee et les géants de la grande distribution dans le sud des États-Unis. Emouvant et personnel, ce film traite d’un sujet peu abordé par les thématiques du festival Alimenterre : le droit des travailleurs agricoles. Un bel hommage qui replace l’humain au coeur d’un système alimentaire mondialisé et dénonce une réalité scandaleuse. De quoi faire perdre toute saveur à ces belles tomates achetées au supermarché.

 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...