L'aboutissement d'un moment de partage pour Mélina sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

L'aboutissement d'un moment de partage pour Mélina

Date : 15/12/2018 | Mise à jour : 16/12/2018 23:25
Partager

Ils avaient tous répondu à l'invitation de l'association Sur les chemins de l'Espoir, ce vendredi soir à Sanssac l'Eglise, afin de remettre un très beau chèque à Mélina

C'est pour faire suite à la journée "Bouge ta mousse" organisée le 1er septembre que l'association avait convié partenaires, bénévoles et amis à venir partager un moment de convivialité autour de Mélina et de sa famille.

Un engagement de personnes au grand coeur

L'association "Sur les chemins de l'espoir", qui oeuvre depuis 2011 au bénéfice d'enfants atteints de maladie ou de handicap a remis un chèque de 3751.53 € à la toute jeune association "Sur les pas de Mélina" dans le but d'aider cette petite fille de 4 ans et demi à bénéficier de soins nécessaires à son évolution. Après avoir remercié tous les participants et la municipalité de Sanssac-l'Eglise, la présidente de "Sur les chemins de l'Espoir" a souligné la solidarité rencontrée à cette occasion. " C'était vraiment un plaisir de voir que tout le monde a répondu à notre appel et le mélange de toutes ces cultures différentes nous rappelle qu'avec du coeur et de l'énergie, on arrive à tout ! " nous confie t-elle. Cette année, c'est 10 091.53€ que l'association a reversé à trois enfants (Benjamin, Camille et Mélina) avec l'aide d'autres associations.

Une association pour vivre avec le regard des autres

L'association "Sur les pas de Mélina" a été créée cette année dans le but de récolter des fonds pour pouvoir financer des thérapies pour Mélina (Cures intensives des méthodes Cuevas Medek Exercises et Padovan ainsi que des appareillages)
Avant la création d'une association, les parents doivent d'abord passer par le processus d'acceptation du handicap et apprendre à vivre avec le regard des autres. Avec leur association, ils font ensuite de belles rencontres.
Mélina a subi un AVC et a une paralysie cérébrale avec une destruction d'une partie du cervelet, ce qui entraîne un manque d'équilibre, de coordination et des difficultés d'élocution. La petite fille ne peut pas faire certaines choses et surtout marcher seule. "Mélina fait tellement d'efforts et de progrès que nous avons voulu l'aider en finançant des méthodes onéreuses, mais qui seront bénéfiques pour elle" explique Elodie la maman tout en remerciant tous les participants à cette belle chaîne de solidarité. "Grâce à ce chèque, nous pourrons financer une année de soins !" ajoute t-elle émue

Une opération à l'étranger

Sur les conseils de Laetitia, kiné qui vient plusieurs fois par an d'Alsace pour pratiquer des sessions CME pour "Sur les chemins de l'Espoir", la famille de Mélina envisageait une opération en Allemagne afin d'aider la petite fille à mieux gérer la marche. En octobre, ils avaient obtenu un rendez-vous avec le Professeur Haberl afin de discuter de cette opération (SDR ou Selective Dorsal rhyzotomie). Ils attendent depuis la réponse du professeur concernant cette lourde opération.

La France n'est pas en reste 

Suite a l'évènement organisé à Sanssac l'Eglise le 1er septembre et à un article que nous avions fait paraître, le Docteur Defay du CAMSP d'Espaly, alerté par le fait que la famille pensait partir à l'étranger, a décidé de contacter l'hôpital Nord à St Priest-en-Jarez afin de les aider. Il se trouve que cette opération est pratiquée en France depuis les années 60, de la même façon qu'en Allemagne ou aux Etats Unis. Il semblerait simplement qu'une méconnaissance soit à l'origine d'une mauvaise publicité qui lui serait faite.  Les médecins Français n'étant pas autorisés à faire de la publicité ne communiquent donc pas sur les opérations qu'ils pratiquent.

Le rendez-vous de l'espoir

Depuis la famille de Mélina, contactée par l'hôpital Nord a obtenu une consultation avec une équipe pluridisciplinaire, qui n'exclut pas la possibilité d'opérer la petite fille. Aucune urgence, puisque pour l'instant, Mélina répond bien aux injections de Botox et ne connait pas de déformation orthopédique. La famille, beaucoup plus informée se sent confiante et aura maintenant toutes les informations pour faire son choix. L'opération est lourde et nécessite ensuite de 6 à 9 semaines minimum de rééducation intensive, mais le jeu en vaut la chandelle !!! "Pour nous, c'est un espoir de plus de savoir que Mélina pourrait être opérée en France. Notre kiné au CAMSP, ayant assisté à un colloque sur les pratiques rééducatives dans la paralysie cérébrale à Paris avec un grand professeur nous a donné beaucoup d'infos et nous a confirmé que l'opération pratiquée en France était la même qu'à l'étranger, ce qui nous a conforté dans notre décision" avouent les parents pleins d'espoir.

I.H

 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...