logo_zoom

L'ASSE renoue avec la victoire en Bourgogne

Date : 19/03/2017
Partager

Saint-Etienne ramène trois points très importants de Dijon, grâce à Jordan Veretout qui inscrit le seul but à la 77e.

En difficulté ces derniers temps


Battus par Montpellier et Caen avant de concéder le nul face à Bastia et Metz, les Verts devaient stopper cette mauvaise passe et ainsi garder l’espoir d'obtenir une place européenne. Depuis plus d’un mois, on attendait cette victoire un peu particulière, puisqu’il s’agit de la 1000e en L1 pour le club stéphanois. Et ils sont peu à appartenir à ce cercle : l’Olympique de Marseille, les Girondins de Bordeaux et maintenant l’AS Saint Etienne. Un signe peut-être puisqu’il s’agit des trois prétendants à la 5e place …

45 minutes sans danger

La première mi-temps a été poussive des deux côtés. Seuls trois actions sont à retenir. A la 23e minute, Kevin Monnet-Paquet centre à ras de terre pour Robert Beric bien placé, mais un tacle dijonnais dévie la trajectoire du ballon. Les Dijonnais en profitent pour contrer. Sur un centre, Tavares s’impose de la tête devant Perrin et trouve le poteau droit. Avant la pause, une seule autre occasion poussera Baptiste Reynet à réaliser la parade sur une belle frappe de Ronael Pierre-Gabriel.

Jordan Veretout décisif

La seconde période se profile comme la première. Les deux portiers sont peu inquiétés. Jusqu’à ce que Jordan Veretout récupère le ballon à la 77e et pénètre dans la surface. Après avoir passé en revue toute la défense dijonnaise, le milieu de terrain trompe Baptiste Reynet, en croisant sa frappe du pied gauche. La ballon trouve le petit filet opposé et permet aux stéphanois de prendre l’avantage. Chirstophe Galtier choisit de sortir Robert Beric pour Fabien Lemoine, et ainsi renforcer sa défense. Ce score de 0-1 ne changera pas jusqu’au coup de sifflet final.

Trêve internationale

Saint-Etienne garde sa 7e place mais reste dans le sillage de Marseille et Bordeaux, à deux points du top 5. Les Verts ne rejoueront pas avant le 9 avril avec la réception de Nantes à Geoffroy Guichard. Trois semaines qui s’expliquent par la trêve internationale ainsi que le report du match contre Monaco, prévu le 2 avril et déplacé à une date ultérieure (Ligue des Champions). Les hommes de Christophe Galtier vont devoir rester concentrés pour les huit dernières rencontres.


LMV 

 
Partager

Vous aimerez aussi

Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...