L’organiste de la Madeleine a donné un grand récital à Saint-Laurent sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

L’organiste de la Madeleine a donné un grand récital à Saint-Laurent

Date : 29/11/2013
Partager

Dimanche 17 novembre, à 17 heures, un grand récital d’orgue était organisé par l’association "Unda Maris" en l’église Saint-Laurent du Puy-en-Velay, avec l’un des plus grands organistes français : François-Henri Houbart titulaire du grand orgue de l’église de la Madeleine de Paris, concertiste international et improvisateur de renom.

L’artiste, qui jouait sur un orgue numérique, offrait ce récital en faveur de la restauration de l’orgue Merklin de Saint-Laurent.


Une improvisation sur "L.A.U.R.E.N.T."

Devant plus de 300 personnes, François-Henri HOUBART a brillamment interprété des œuvres de Jean-Sébastien BACH, Camille SAINT-SAËNS, César FRANCK, Louis VIERNE, Charles-Marie WIDOR et Marcel DUPRÉ. Après ces pièces écrites, l’organiste a donné, selon la tradition, une preuve toute particulière de sa maîtrise dans l’art de l’improvisation : ce soir-là, comme thème, en dernière minute, il a finalement choisi le nom "L.A.U.R.E.N.T." (d’après le système anglo-saxon de correspondance entre les notes de musique et l’alphabet, L = Ré ; A = La ; U = Mi, R = Sib…). Ainsi, pendant environ un quart d’heure, devant un public émerveillé, l’organiste de la Madeleine a improvisé toute une fresque musicale sur le thème de "L.A.U.R.E.N.T.", sous forme de Prélude, Scherzo, Fugue, Marche, Toccata…

L’organiste de la Madeleine au chevet de l’orgue de Saint-Laurent

Egalement, lors de son passage au Puy-en-Velay, François-Henri Houbart s’est rendu au "chevet" de l’orgue Merklin de Saint-Laurent (construit en 1882, démonté en 1973) pour la restauration duquel œuvre l’association "Unda Maris". Fin connaisseur en matière de facture d’orgues du XIXème siècle (le grand orgue de la Madeleine est l’un des chefs d’œuvre de Cavaillé-Coll, 1846), il a ainsi pu apprécier la beauté des matériaux, le fini des pièces et leur qualité de conservation. A l’issu de cette visite, François-Henri Houbart a bien confirmé à Yann Celle (ndlr, président de l’association "Unda Maris" et organiste à Saint-Laurent) qu’il s’agit là d’un trésor, que cet instrument vaut la peine d’une restauration consciencieuse et d’un retour en tribune à Saint-Laurent, et qu’un tel orgue revalorisé fera absolument honneur au Puy-en-Velay et à la Haute-Loire.

 
Partager

Vous aimerez aussi