L’invité du mercredi: "Nous réfléchissons à des hébergements touristiques dans l’Unité d’habitation Le Corbusier" sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

L’invité du mercredi: "Nous réfléchissons à des hébergements touristiques dans l’Unité d’habitation Le Corbusier"

Date : 12/10/2017 | Mise à jour : 12/10/2017 08:13
Partager

Robert Karulak, vice-président de Saint-Étienne Métropole chargé du tourisme, était l’invité du Journal de TL7 ce mercredi 11 octobre. Il a répondu en direct aux questions de Marianne Rey et des Internautes de Zoomdici.fr

En juillet 2016, le Comité du patrimoine mondial décide d’inscrire les 17 œuvres architecturales de Le Corbusier, dont la Maison de la Culture de Firminy, sur la Liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO. Depuis, les collectivités locales misent sur le site appelous pour accroître la notoriété de la région et faire venir des touristes du monde entier en Loire Sud. Déjà plus de 20 000 visiteurs cette année. Un site qui vient de décrocher le label Grand site touristique emblématique de la Région Auvergne Rhône-Alpes.

Du 15 octobre 2017 au 7 janvier 2018, le site le Corbusier accueille à l’église Saint-Pierre l’exposition "Arcabas, en quête de beauté". L’artiste Arcabas puise son inspiration dans les textes et symboles religieux, dans la sacralité de la beauté. Cette exposition est la rencontre entre 2  créateurs : l’un, architecte, qui a hissé le béton brut à hauteur d’oeuvre d’art, et l’autre, peintre coloriste, à la large palette mêlant éclats d’or et couleurs pastel.


Question d’Edouard, étudiant en architecture

"Que comptez-vous faire pour améliorer les abords des différents sites de Le Corbusier à Firminy ? Les espaces verts et la voirie de l’unité d’habitation ou de la maison de la culture ne sont pas top".

"Nous allons profiter des crédits qui nous seront alloués par la Région et le Département pour créer un centre d’accueil, mieux délimiter le site, créer des espaces de convivialité, et continuer de rénover le parcours d’interprétation", annonce Robert Karulak.

Question de Lois Moreira

"N’est-il pas envisageable de créer un projet touristique autour d’un parcours pédagogique sur le thème de Le Corbusier, le long d’une voie verte ?"

"Le site s’y prêterait si l’on respecte la répartition des espaces verts actuels car le site est classé", explique le vice-président de Saint-Étienne Métropole qui confirme que "la signalétique va être entièrement revue de la gare de Firminy pour faciliter l’accès pédestre au site Le Corbusier."

Question de Brigitte de Firminy

"Pourquoi l’école située sur le toit de l’unité d’habitation n’accueille plus d’enfants alors que c’était la volonté de l’architecte ?"

"On est sur un bâtiment de grande hauteur qui impose des conditions de sécurité très strictes", explique Robert Karulak. "Les conditions d’accueil ne sont pas réunies aujourd’hui pour l’ouvrir à un large public, sauf exceptionnellement lors des Journées du patrimoine, par exemple". Le vice-président au Tourisme qui annonce que ses services travaillent actuellement sur "de nouvelles visites", et surtout "de nouvelles possibilités d’hébergements sur le site car de nombreux touristes aimeraient passer une nuit dans l’Unité d’habitation".

Question d’André, un stéphanois

"Pourquoi mettre autant de moyens pour ce patrimoine du 20e siècle alors que Saint-Etienne compte aussi des bâtiments art déco intramuros, comme la maison sans escalier, par exemple ?"

"J’ai coutume de dire que Le Corbusier est notre Tour Eiffel qui est reconnu au plan internationale. Et c’est ce site, le plus grand de Le Corbusier en Europe, qui reste le plus connu pour des touristes étrangers", répond sans répondre Robert Karulak.

Question de Géraldine

"Pensez-vous réellement que du béton armé va servir de locomotive pour relancer le tourisme dans la Loire ?"

"Ce n’est pas que du béton armé ! C’est une conception créative et humaniste de la ville, baptisée Firminy Vert. Le Corbusier voulait créer une ville nouvelle en ayant le soin de penser à tout ce qui peut permettre à un citoyen de s’épanouir : piscine, stade, l’église, l’unité d’habitation", plaide le vice-président au Tourisme.

Question de Pierre de Fraisses

"Pourquoi autant de communication pour le Corbusier et si peu pour Saint-Victor-sur-Loire qui est pourtant bien plus grand public et familial ?!"

"Il y a aussi de la communication sur Saint-Victor !", se défend Robert Karulak qui rappelle que "des croisières sur le lac ont été relancées il y a 3 ans", et que "de nombreuses manifestations sont organisées au château tout au long de l’année". Et de marteler: "Que le site Le Corbusier est populaire comme le site de Saint-Victor avec des visites adaptées pour tous les publics".

F. P

Voir ou revoir l’interview :

 

 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...

Soyez le premier à émettre un commentaire