logo_zoom

L’apprentissage, une des priorités de la Région

Date : 25/03/2016 | Mise à jour : 25/03/2016 14:10
Partager

Stéphanie Pernod-Beaudon, vice-présidente à la Région Auvergne Rhône-Alpes, déléguée à la formation professionnelle et à l'apprentissage, s’est rendue à la rencontre de plusieurs centres de formations d’apprentis (CFA) sur le territoire, dont le CFA Les Mouliniers à Saint-Etienne, ce 23 mars. Elle a réaffirmé que l’apprentissage était la "voie royale" vers l'emploi.

La réforme de la taxe professionnelle de 2014 a eu pour effet d’augmenter les ressources autres que régionales de certains CFA. En 2015, les 60 CFA du territoire rhônalpin ont ainsi perçu plus de 10 M€ supplémentaires de taxe d’apprentissage et l'évolution de l'activité économique et de la masse salariale permet d'estimer une collecte de taxe d'apprentissage globalement aussi bonne en 2016.

Le nouvel exécutif de la Région souhaite développer l'apprentissage en interpellant les entreprises locales et en mettant en place plusieurs initiatives pour encourager les jeunes à choisir le chemin de la formation en alternance: préapprentissage, problématique du transport, hébergement et restauration des apprentis, promotion de l'apprentissage…

Ecoutez Stéphanie Pernod-Beaudon, vice-présidente à la Région Auvergne Rhône-Alpes, déléguée à la formation professionnelle et à l'apprentissage:





Concernant "le cas" du CFA Les Mouliniers de Saint-Etienne, Stéphanie Pernod-Beaudon, vice-présidente à la Région Auvergne Rhône-Alpes, estime que la nouvelle forme juridique de l’établissement , une SCIC (Société coopérative d'intérêt collectif), est "en train de remettre les choses en ordre" après des années tensions sociales, tout en reconnaissant que "l’équilibre financier est précaire" mais avec l’espoir de toucher rapidement une subvention exceptionnelle de l’Etat de 500 000 euros promise en... 2011. En attendant, Stéphanie Pernod-Beaudon, va mobiliser les services de la Région pour "rassurer et sécuriser les familles", et "améliorer le taux de remplissage des formations actuelles à la rentrée prochaine". Lors de la venue de la vice-présidente à la Région Auvergne Rhône-Alpes, une délégation de la CGT locale distribuait un tract à l’entrée du CFA. Dans ce tract, le syndicat dénonçait une fois de plus "de l’argent public gaspillé", une "désorganisation (qui) s’aggrave de jour en jour", "des centaines d’heures de cours non assurées" ... et d’exiger "Un véritable changement de gouvernance en mettant en terme à la parodie de la SCIC-SAS qui est composée essentiellement par les mêmes personnes que celles qui nous dirigent depuis des années avec le résultat que nous connaissons..."

F.P.




> En Haute-Loire, les deux Centres de Formation d’Apprentis (CFA) de Haute-Loire poursuivent leurs journées portes ouvertes intitulées « les Mercredis de l’Apprentissage » sur leur site de Bains. Dernière journée ce mercredi 30 mars

Vous aimerez aussi

Commentez

img_journalisteAnonyme le 28 mars 2016 - 09h23
Il est regrettable d"entendre une responsable parler d'équilibre financier! Depuis quand l'éducation doit être rentable financièrement? C'est un investissement sur l'avenir et non pas une source de revenu! Dans le cas du CFA des Mouliniers, il faut vite changer de gouvernance, qui ne parleras plus de rentabilité, afin que cet établissement retrouve sa sérénité et son efficacité d 'autrefois. L' état et la région doivent être là, pour le financer.

Signaler un abus

img_journalisteAnonyme le 25 mars 2016 - 09h55
L aprentissage oui mais quand on voit le comportement de certains employeurs qui profite de ce statue pour faire de ces jeunes leurs^larbins^et ne rien leurs apprendre! ! L ouverture de classe de bac professionnels serait plus approprier actuellement 12 placés disponibles pour le triple de demandes!!!!!

Signaler un abus