Kaamelott : sortie reportée sine die sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Kaamelott : sortie reportée sine die

Date : 22/03/2019 | Mise à jour : 20/10/2020 09:12
Partager

Il faudra encore attendre pour découvrir Kaamelott au cinéma.

L’adaptation de la série culte devait sortir en octobre, avant d’être avancée au 29 juillet, puis reportée au 25 novembre "afin de garantir son accessibilité à tous les publics est la meilleure expérience collective possible" car il s'agit d'un film "tourné en 70 mm est résolument conçu pour les salles de cinéma". Finalement, ce lundi 19 octobre, le réalisateur Alexandre Astier et SND (groupe M6) ont annoncé un report jusqu’à nouvel ordre en raison de l’évolution de l’épidémie et des nouvelles mesures gouvernementales. Les scènes filmées sur le Mézenc en mars 2019 restent donc encore secret-défense.

Alexandre Astier a adapté sa célèbre série TV des années 2000 pour le grand écran. Ce sera visiblement le premier d'une série de longs-métrages. Parmi les stars à l’affiche : Alain Chabat, Guillaume Gallienne, Clovis Cornillac, Christian Clavier et même Sting. 

Certaines scènes ont été filmées aux Estables au printemps dernier (de mardi 19 à jeudi 21 mars 2019), avec des figurants locaux. La première bande-annonce de Kaamelott, le film, était sortie mi-janvier 2020. Au visionnage de la bande-annonce, difficile d'identifier des éléments filmés en Haute-Loire. Les scènes enneigées ne semblent pas correspondre car il n'y avait guère de neige au sol aux Estables, malgré le froid, au moment de la venue d'Alexandre Astier et de ses équipes. Il semblerait qu'il y ait un passage éclair des images des Estables à la 30e seconde lors d'une scène de plaquage au sol.



Lors du tournage aux Estables, la salle polyvalente du village a été calfeutrée et les figurants ont été emportés dans des bus aux rideaux tirés. Car quelques fans étaient venus, parfois de loin, pour espérer apercevoir le tournage.

La petite-annonce n'était pas une arnaque

En amont, une polémique avait parcouru le web autour de la petite-annonce pour trouver des figurants aux Estables. Décriée comme une arnaque car elle demandait aux postulants de s'acquitter que quelques euros de frais, elle s'est avérée véridique. Un tweet d'Alexandre Astier avait ajouté à la confusion (voir le fin mot de l'histoire).

Annabel Walker






 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...