Johnny Hallyday à Saint-Etienne: réécoutez son unique conférence de presse sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Johnny Hallyday à Saint-Etienne: réécoutez son unique conférence de presse

Date : 06/12/2017 | Mise à jour : 06/12/2017 07:49
Partager

Johnny Hallyday, la plus grande rock-star que la France ait jamais connue, est mort dans la nuit de mardi à mercredi à 74 ans, des suites d'un cancer du poumon, a annoncé à l'AFP son épouse Laeticia. Il était à Saint-Etienne le 10 octobre 2008 pour répondre aux questions des journalistes.

La dernière fois que Johnny était venu à Saint-Etienne c'était en 2015. En 2012, il avait salué le public de Clermont-Ferrand au Zénith stéphnaoise... Pour la tournée des 60 ans, le 22 juillet 2003, il avait enflammé le stade Geoffroy Guichard. Et le 10 octobre 2008, il avait inauguré le Zénith de Saint-Etienne avant de donner un conférence de presse (photos). C'est au Zénith d'ailleurs qu'il avait rodé son Tour 66.

Ecoutez ce que disait Johnny Hallyday du Zénith le 10 octobre 2008:




Ecoutez ce que disait Johnny Hallyday sur le football le 10 octobre 2008:




Réécoutez l'intégralité de cette conférence de presse au Zénith de Saint-Etienne:




Relire "On est tous là pour la même cause, pour Johnny"

  • Emmanuel Macron a rendu hommage à Johnny Hallyday en affirmant qu'on a "tous en nous quelque chose" du chanteur, dans un communiqué publié par l'Elysée. "De Johnny Hallyday nous n'oublierons ni le nom, ni la gueule, ni la voix, ni surtout les interprétations, qui, avec ce lyrisme brut et sensible, appartiennent aujourd'hui pleinement à l'histoire de la chanson française. Il a fait entrer une part d'Amérique dans notre Panthéon national", ajoute le texte. "A travers les générations, il s'est gravé dans la vie des Français. Il les a conquis par une générosité dont témoignaient ses concerts : tantôt gigantesques tantôt intimes, tantôt dans des lieux démesurés, tantôt dans des salles modestes (...) Il n'a jamais vieilli parce qu'il n'a jamais triché. Parce qu'il est resté simple et amoureux de la vie. Et parce qu'il savait que le secret pour ne pas vieillir est d'avoir plusieurs vies", poursuit le communiqué. "Jusqu'au bout, libre dans sa tête, il aura été cette présence familière, cette voix tant de fois imitée, cette personnalité osant vivre pour le meilleur, et communiquant une énergie fraternelle à ce public qui en retour lui criait : +Que je t'aime+. Ce public aujourd'hui est en larmes, et tout le pays est en deuil". "Le Président de la République et son épouse présentent à Laeticia Hallyday, à ses filles Joy, Jade et Laura, à son fils David, à ses musiciens, à son équipe, à ses amis, à ses fans, leurs sincères condoléances", conclut le communiqué de l'Elysée.

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteAnonyme le 7 décembre 2017 - 19h57
c 'est triste c'était un immense artiste. Bien que fan je ne partage pas cette hystérie notamment des médias qui l'ont souvent critiqué.Sa vie n'est pas forcément un exemple tant sur l plan sentimental qu'en affaires (Exil fiscal etc) cela n'enlève rien à son talent mais basta il n'a pas donné sa vie pour son Pays ni pour quiconque et a vécu comme un nabab alors le grand coeur !! un simple adieu et le rideau se ferme c'est çà la vie d'artiste on ne l'oubliera pas c'est tout

Signaler un abus

img_journalisteGL le 7 décembre 2017 - 10h20
Je n'ai pas de rancœur ni de haine contre cet artiste, personnellement je pense que l'on en fait trop. Il y a beaucoup de personnes décédées qui avaient un cœur énorme, d'une grande générosité, d'une extrême sensibilité et qui sont partis dans la dignité et le silence. TROP c'est TROP. Des obsèques nationales et les autres ne les ont ils pas mérité????

Signaler un abus

img_journalistegl le 7 décembre 2017 - 06h26
sincères condoléances a toute sa famille et a ses proches . il représentait ma jeunesse , il a introduit le rock en France une révolution pour l époque , un taulier , un boss , au grand cœur , voila ce qu'il était , respect et chapeau bas . merci a toi jojo pour tout ses souvenirs .

Signaler un abus