Incendie de la préfecture : l'audience suspendue jusqu'à 15h30 sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Incendie de la préfecture : l'audience suspendue jusqu'à 15h30

Date : 17/12/2019 | Mise à jour : 20/01/2020 13:21
Partager

Procès ou pas procès ? Là est la question. Ce lundi 20 janvier 2020 au matin, l’audience en correctionnelle de quatre majeurs poursuivis dans le cadre de l’incendie de la préfecture du Puy-en-Velay a connu plusieurs rebondissements.

Comme tous les avocats de la Haute-Loire sont en grève totale, un renvoi a été demandé. Il a été refusé.
Des avocats désignés par le Bâtonnier (qui a précédé le Président du Tribunal avant que d'autres ne soient commis d'office) qui ne connaissent donc pas le dossier, d'une épaisseur magistrale (une dizaine de kilos et plusieurs heures de vidéo surveillance) ont été désignés. Mais ceux-ci demandent tous un délai pour préparer correctement la défense de leurs clients. L’audience a été suspendue jusqu’à 15h30.

Dans ce lourd dossier aux 600 pièces de procédure, les quatre personnes majeures sont poursuivies pour destruction par moyens dangereux, participation à un groupement illicite, violences aggravées, communication non autorisée avec un détenu et outrage.

Plusieurs média nationaux sont présents pour couvrir le procès.

Pourquoi le report est refusé ?

D'abord, la grève illimitée des avocats empêche le report du jugement dans "un délai raisonnable", a expliqué le Président du Tribunal correctionnel du Puy, ensuite, l'un des prévenus, aujourd'hui en détention provisoire, devrait être relâché dans les jours à venir si le jugement est reporté et le Procureur de la République Nicolas Rigot-Muller avait expliqué, dès l'ouverture de la séance ce lundi matin, qu'il y a "un risque de réitération".
autre argument mis en avant par le tribunal vellave : le ruisque de porter atteinte à l'ordre public et même au-delà, à l'État de droit. Enfin, ce procès extraordinaire a nécessité une lourde organisation, aussi bien en ressources humaines (magistrats, avocats, auxiliaires de justice, agents de sécurité...) qu'en infrastructures et logistiques (il faut libérer des salles d'audience, mobiliser des dispositifs de sécurité, etc.).

Le procès de trois mineurs également en cause doit se dérouler ce mercredi 22 janvier 2020 à publicité restreinte au tribunal pour enfants du Puy. Reste à savoir s'il sera ou non renvoyé ultérieurement en raison de la grève illimitée des avocats du barreau de la Haute-Loire.

> Notre live du soir du 1er décembre 2018 :










 
Partager

Vous aimerez aussi