Haute-Loire : près de 3 millions de touristes entre mai et août 2019 sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Haute-Loire : près de 3 millions de touristes entre mai et août 2019

Date : 24/10/2019 | Mise à jour : 25/10/2019 09:13
Partager

L'observatoire touristique utilisé pour la première fois en 2019 dans notre département, a permis de donner avec précision, une multitude de statistiques qui viennent confirmer un exercice 2019 "satisfaisant" aux yeux des acteurs touristiques altiligériens.

Tous les territoires altiligériens étaient représentés ce mercredi 23 octobre dans l'auditorium Cziffra de la Chaise-Dieu, pour dresser le bilan 2019 de la saison touristique du département de la Haute-Loire.

Une saison touristique jugée "satisfaisante" dans l'ensemble par tous les acteurs du tourisme, et marquée par l'utilisation, depuis le 1er janvier 2019, du dispositif d'observation touristique "Flux Vision Tourisme", un service proposé par Orange, permettant de mieux cerner la fréquentation touristique par l'intermédiaire de la téléphonie mobile.

Plutôt touriste ou excursionniste ?

Flux vision Tourisme est un observatoire qui s'appuie sur des données "de téléphonies mobiles" en temps réel, anonymes, modélisées puis redressées pour prendre en compte l'ensemble de la population présente sur chaque territoire.

Le dispositif "Flux Vision Tourisme" a permis d'étudier deux catégories de publics précises : les touristes et les excursionnistes. Les touristes sont les personnes qui séjournent en hébergement marchand ou non-marchand (parents-amis, hébergements collaboratifs...) vues de manière non récurrente sur la zone d'observation. Les excursionnistes sont les personnes, au contraire, ne séjournant pas sur la zone d'observation et qui sont présentes plus de 2h en journée, de manière non récurrente.

2 835 655 touristes ...

Du 1er mai au 31 août 2019, l'observatoire a recensé, en Haute-Loire, 2 835 655 nuitées touristiques dont 1 854 908 en juillet et en août. Les nuitées ont été consommées par des clientèles provenant de 90 départements français. Les données confirment également que la plus grande partie des touristes, environ 37%, provient des départements de la région Auvergne-Rhône-Alpes. La Loire est le département qui draine le plus de touristes (12%), suivie par le Rhône (9,6%) et le Puy-de-Dôme (5,3%).

L'observatoire révèle que 17% des touristes sont des étrangers. Les touristes allemands représentent 15,3 % d'entre eux. Les vacanciers provenant des Pays-Bas représentent 14,1%. 7,7% sont issus du Royaume-Uni et 7,7% également de la Belgique et du Luxembourg.

... et 4 125 899 excursionnistes

Du 1er mai au 31 août 2019, 4 125 899 personnes ont fait escale dans un des territoires du département de la Haute-Loire d'après Flux Vision Tourisme. Dont 2 519 693 en juilet et août. Comme pour les touristes, ce sont également les départements de la région Auvergne-Rhône-Alpes qui draînent le plus d'excursionnistes : le top 5 est composé de la Loire (27,1%), du Puy-de-Dôme (11,9%), du Rhône (8,9%), de l'Ardèche (5,7%) et de l'Isère (2,9%).

La part d'excursionnistes étrangers s'élève à environ 12%.

"Des confirmations de ce que nous imaginions"

Cette première année d'utilisation de l'observatoire a permis de donner "des confirmations de ce que nous imaginions", assure Marie-Agnès Petit, vice-présidente du Département en charge du tourisme. Cette dernière dresse finalement une conclusion en trois points : "Un : nous devons accuentuer le "réseautage" entre prestataires pour inciter le déplacement des touristes d'un territoire à l'autre. Deux : Nous devons veiller à maintenir la qualité des prestations, pour une clientèle qui s'avère de plus en plus exigeante. Trois : nous devons continuer, voire développer, ce travail de partenariat avec les départements voisins."

Et en effet, cette première utilisation a confirmé la necéssité, pour les acteurs du tourisme altiligérien, d'inscrire le déploiement du dispositif dans le temps, pour mesurer les évolutions de la fréquentation. Ainsi, si les départements de la Haute-Loire et de la Loire ont été étudiés en 2019, l'ambition future est d'élargir l'observation à tous les départements limitrophes de la Haute-Loire.

Valentin Bonnefoy

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalistea le 25 octobre 2019 - 16h11
Pour une fois et une fois n'est pas coutume, les pleureuses habituelles ne se plaignent pas, bizarre. ...mais il faudra quand-même prévenir , pour la nième fois, qu'il est interdit aux marcheurs et autres excursionistes mal élevés et matuvus de surcroît, de pénétrer dans un enclos où paissent tranquillement bovins et autres équidés et/ou récoltes .ces gens-là se croient tout permis !! VA FALLOIR SÉVIR !!!

Signaler un abus

img_journalisteHC le 25 octobre 2019 - 10h20
les nuitées sont une statistique incontestable ; mais ce sont les hôtels (et lieux comparables) mais les nuits passées chez des amis, dans la famille ou proches ou le simple passage pour la journée sont difficilement quantifiables.

Signaler un abus

img_journalisteL le 25 octobre 2019 - 09h59
Les espaces dédiés au cyclotourisme (voies vertes , pistes cyclables stabilisées ) ont une grande attractivité pour le tourisme. Notre département avait du retard dans ce domaine . Des efforts viennent d'être faits , notre département a un potentiel en ce domaine, que les élus continuent dans ce sens.

Signaler un abus