logo_zoom

Haute-Loire : le très haut débit pour tous, c'est pour 2017

Date : 02/07/2013 | Mise à jour : 03/07/2013 10:35
Partager

L'union fait la force. Les quatre Départements d'Auvergne et le Conseil régional ont voté, ce lundi, le plan de déploiement du très haut débit. Dans les grandes agglomérations, c'est Orange qui a été choisi pour développer la fibre optique.

Avec une grosse longueur d’avance sur le reste de la France, la fibre optique va remplacer le réseau téléphonique fil de cuivre en Auvergne d’ici 2025. En effet, après avoir été la première région 100% haut débit en 2009, la région passe à l'étape supérieure : le très haut débit.

Ce lundi 1er juillet 213, le Conseil régional et les quatre Conseils généraux d'Auvergne, réunis en session extraordinaire, ont voté à l'unanimité, sauf deux abstentions, un budget de 879M€ entre 2013 et 2025.



D'ici 2013, 59% de la Haute-Loire sera équipé du très haut débit à raison d'une connexion de 8Mb/s. Le reste sera connecté par la fibre optique, ou le satellite dans les zones reculées, au plus tard en 2017. A cette date, 38% du territoire bénéficiera même de 100Mb/s.

Pour atteindre ces objectifs, un partenariat public-privé (PPP) a dû être pensé. Car si les six grandes agglomérations de la région (Le Puy-en-Velay, Aurillac, Clermont, Montluçon, Moulins et Vichy) paraissent alléchantes au secteur privé, les territoires ruraux ne semblent pas l'intéresser, au grand dam des élus. Début juin, le Conseil régional a donc adopté la création de la régie Auvergne numérique qui se chargera du déploiement du très haut débit en-dehors des six agglomérations.

Chacun selon ses besoins

Chaque collectivité paiera en fonction du nombre de lignes déployées sur son territoire, soit pour le Département de la Haute-Loire, 8,147% des 375M€ prévus entre 2013 et 2017 pour la première phase. Pour cela, les collectivités bénéficient d'un prêt sur 30 ans de la Caisse des dépôts et consignations. Mais à ce chiffre, il faut déduire, le versement au titre de la commercialisation des lignes et une participation de l'Etat.
D'ailleurs, le préfet de région est venu ce lundi avec un cadeau. Eric Delzant a annoncé une subvention de l'Etat de 57,3M€ au lieu des 35M€ prévus initialement. Une subvention signée le matin même par le premier ministre au titre du fonds national pour la société numérique. Un geste qui fait suite à la visite de François Hollande, à Clermont-Ferrand ce 20 février 2013.

La commune du Puy sera équipée de la fibre optique par tranches entre l'été 2014 et 2018. Les 28 autres communes de l'agglomération le seront entre 2015 et 2020. Des travaux pris en charge à 100% par Orange qui promet qu'il n'y aura pas de coût supplémentaire pour les abonnés, si ce n'est pour les propriétaires de pavillons qui devront débourser 200 à 250€ pour le raccordement.

Restait donc à octroyer le marché à un opérateur privé pour ces six zones urbaines. Le 27 juillet 2011, l'appel à concurrence est lancé. Au départ quatre opérateurs se manifestent. Puis, deux abandonnent. Restaient en lice Orange et le groupement Axione-Bouygues Energie et Services PGGM PPP Holdings. Ce lundi, c'est Orange, privilégiant la fibre optique, qui a remporté la faveur des élus. Déjà en 2007, l'ex-France Télécom avait remporté le partenariat public-privé dans le déploiement du haut débit en Auvergne. La convention de PPP sera signée le 16 juillet prochain pour une durée de 24 ans.


Annabel Walker





  • Le très haut débit, pour quoi faire ?

Le THD offrira des possibilités d’innovation plus larges pour les entreprises d’Auvergne, des moyens étendus pour la recherche (e-santé), et une équité pour tous les jeunes Auvergnats avec des moyens modernes (e-éducation).

L’absence actuelle de Très haut débit pénalise certaines entreprises. C’est le cas par exemple de B4S, regroupant les sociétés Brioude Internet de DTWeb qui développent des applications Smartphone. Les responsables ont calculé que 10 à 15% de leur activité était perdue, en l’absence de très haut débit. A l’inverse, avec le THD, l’entreprise compte développer son activité et passer de 47 à 60 employés d’ici 2 ans.

Dans le monde de l’éducation. L’IUT du Puy-en-Velay dispose d’un département Imagerie Numérique attirant des étudiants de la France entière, et proposant des projets 3D nécessitant de gros volumes de bande passante. Par ailleurs, s’il est un outil à disposition des familles en plein essor, c’est bien l’Espace Numérique de Travail (ENT). En Haute-Loire, l’ENT est déployé à grande vitesse dans tous les collèges. Pour les collèges publics, cela représente une population de près de 7 000 élèves et enseignants. A la rentrée dernière, 22 collèges et neuf lycées ont bénéficié de ce dispositif en Haute-Loire.


  • Ils ont dit


Gérard Roche, président du Conseil général de la Haute-Loire


« Le projet Très Haut Débit est le dossier le plus important que le Conseil général ait eu à engager jusqu’à maintenant. Pour nos départements ruraux, cet ambitieux projet permet l’ouverture au monde moderne, tout en favorisant le maintien des populations et le développement des territoires. Nous nous devons de réaliser cet aménagement numérique pour toutes nos entreprises et nos concitoyens. Grâce au travail collaboratif exemplaire entre les 4 Départements et la Région, c’est toute l’attractivité de l’Auvergne qui va rayonner en Haute-Loire, comme dans le Cantal, le Puy-de-Dôme et l’Allier. Le Très haut débit, c’est l’autoroute numérique d’aujourd’hui qui prépare notre département aux grands défis de demain. »


René Souchon, président de Région


« Très vite, nous avons perçu que le numérique est un facteur de croissance et de compétitivité extraordinaire. [...] Ce sujet du numérique, à notre niveau, nous nous en sommes emparés dès 2006. Ce fut le cas avec le déploiement de guichets administratifs virtuels, avec le déploiement des environnements numériques de travail dans les lycées et avec la réalisation d’infrastructures permettant l’accès au haut débit, dès mars 2009.
[...]
Cette démarche, engagée en 2005 avec les points visio publics, aujourd’hui, nous la poursuivons à travers le lancement de l’ouverture des données publiques qui sont générées par notre activité. L’Open Data régional, ouvert aujourd’hui même, concourra ainsi à améliorer la connaissance, l’interactivité avec les citoyens, la transparence de notre institution, et la création de nouveaux services avec la réutilisation de ces données.
[...]
L’Auvergne devient la première Région de France à porter la maîtrise d’ouvrage globale (conception, déploiement, exploitation) d’un tel projet en concertation étroite avec l’ensemble des Départements et Agglomérations avec lesquels toutes les décisions ont été prises à l’unanimité au sein de l’instance de concertation régionale.
[...]
La construction que nous engageons ne se verra pas à l'œil ! Point de fondations, point de flèches pointant vers le ciel, pas de grand bâtiment. Pourtant, nous participons, de façon décisive, à l’ouverture d’une nouvelle époque, où le numérique va révolutionner notre quotidien.
[...]
Cela doit nous conduire à accompagner les acteurs économiques de nos territoires. C’est ce que nous avons fait en décidant en 2012 de soutenir la création d’un réseau de coaches numériques avec l’Agence Régionale de Développement des Territoires d’Auvergne dans le cadre d’un projet expérimental auvergnat : à ce titre, 150 TPE (Très petites entreprises) seront accompagnées d’ici fin 2013. »

Vous aimerez aussi

Commentez

img_journalisteDP le 4 juillet 2013 - 19h04
Le mot fibre optique fait rêver mais attention nous habitons majoritairement ( enfin il me semble) dans des habitions individuelles. Ainsi j'espere que les technologies sdsl2 ou vdsl ne seront pas oubliées. On fibre les dslam on multiplie les NRA et pas besoin d'attendre 2030 pour que l'ensemble du territoire soit en thd. Félicitation tout de même à Orange qui arrive une nouvelle fois à "duper" nos élus.

Signaler un abus

img_journalistec le 3 juillet 2013 - 12h29
Et après, même si on est au bas débit, cela ne nous empêche pas de vivre !

Signaler un abus

img_journalisteP le 3 juillet 2013 - 10h54
Ou est la grosse longueur d'avance ? C'est tout à fait normal de renouveler ce réseau obsolète depuis déjà longtemps. Rien ne vous choque quand vos téléphone reçoivent un débit internet plus fort que votre ligne ? Le Trés Haut Débit et déjà bien présent partout, nous on n'est même pas au Haut débit, on est encore au Bas Débit.

Signaler un abus