Haute-Loire : de nouvelles têtes au Département (1/5) sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Haute-Loire : de nouvelles têtes au Département (1/5)

Date : 08/04/2015 | Mise à jour : 05/05/2015 10:53
Partager

Parmi les 38 élus qui vont siéger pendant six ans au Département, 23 sont nouveaux dans l'assemblée. Zoomdici vous propose de découvrir cinq binômes totalement nouveaux, à travers un quizz original. Premier volet de la série avec Corinne Bringer et Jean-Paul Vigouroux du canton du Puy 2.

Parmi les 38 conseillers départementaux, 23 font leur entrée à l'assemblée départementale. Et sur les 19 binômes élus, un seul (Le Puy 1, avec Marc Boléa et Christiane Mosnier) était composé de deux membres siégeant déjà au Département.
Parité oblige, les femmes seront presque trois fois plus nombreuses à siéger (elles étaient 7 sur 35 et sont désormais 19 sur 38) et la moyenne d'âge de l'assemblée chute à 54 ans (elle était alors de 64 ans).
Zoomdici vous propose une série de portraits afin de découvrir cinq nouveaux binômes, soit dix nouveaux élus à siéger au Conseil Départemental. On débute avec Corine Bringer et Jean-Paul Vigouroux, les conseillers départementaux du cantonLe Puy 2.


"C'est pour moi la poursuite de mon engagement professionnel pour l'intérêt du territoire"

Corinne Bringer est âgée de 41 ans, elle est directrice adjointe de la chambre de commerce et d'industrie (CCI) de Haute-Loire, où elle travaille depuis une vingtaine d'années. "J'ai souhaité m'investir dans le Conseil Départemental car c'est pour moi la poursuite de mon engagement professionnel pour l'intérêt du territoire", nous explique l'élue qui est novice en la matière puisqu'il s'agit de son premier mandat.
Ce qui l'a poussé à se lancer dans la politique ? "L'amour du territoire", répond-elle, "et l'envie de m'investir sur d'autres sujets que ceux que je pratique dans mon environnement professionnel". Et que compte-t-elle apporter de nouveau au sein de cette assemblée ? "Un nouveau regard forcément puisque c'est pour moi une première expérience, et le fait qu'il y ait des femmes qui entrent au Conseil départemental devrait apporter de nouvelles idées et une nouvelle sensibilité", conclut-elle.


"Je suis élu depuis 25 ans et on aspire parfois à aller un petit peu plus loin"

Jean-Paul Vigouroux est retraité des services de la santé au travail du Puy-en-Velay, où il a travaillé une quarantaine d'années. Il est âgé de 60 ans et a déjà exercé plusieurs mandats : élu au conseil municipal de Polignac depuis 1989, d'abord adjoint puis premier adjoint à partir de la seconde mandature (de 1995 à 2014), avant de prendre les commandes de la mairie en avril 2014. Il siège également à l'agglo du Puy depuis 2000 et dans divers SAE.
"Je suis élu depuis 25 ans et on aspire parfois à aller un petit peu plus loin", nous confie-t-il, "on devra être solidaires au Département, il y a des contraintes difficiles et des budgets difficiles à conduire et à réaliser, mais je suis personnellement positif et confiant quant à la feuille de route de notre assemblée". Quant à ce qu'il compte apporter de nouveau au Département, il répond : "déjà l'expérience acquise dans les diverses collectivités où j'ai siégé et j'espère aussi peser dans la commission Éducation, culture, sport, numérique et vie associative dans laquelle je vais siéger".


Un quizz sur le quotidien des Altiligériens

Nous avons enfin interrogé les nouveaux élus face caméra sur des sujets qui concernent les habitants du département au quotidien, du prix de la baguette à celui du permis de conduire, en passant par le déploiement du Très Haut Débit ou le taux d'encadrement moyen dans les collèges de Haute-Loire.
Alors nos élus sont-ils déconnectés de la réalité ? Découvrez leurs réponses en vidéo ci-dessous :


 

Les réponses de la rédaction de Zoomdici :


  • Le montant du RSA-socle : au 1er janvier, il a augmenté de 0,9 %. Pour une personne seule, il atteint donc 513,88 € par mois (source : journal du net). Il peut être majoré selon le nombre de personnes composant le foyer du bénéficiaire. Pour la première personne supplémentaire, il est majoré de 50 %, soit 256,94 €. Pour un couple de bénéficiaires, il atteint donc 770,82 € au total par mois. Idem pour un allocataire avec un enfant mais dont le conjoint ne serait pas bénéficiaire. Pour toute personne supplémentaire, il est majoré de 30 %, soit 154,16 euros. Pour un couple de bénéficiaires avec un enfant, cela correspond donc au total à 924,99 euros par mois pour le ménage.
  • Le montant du SMIC en euros brut mensuel sur une base de 35 heures : 1457,52 € (source : journal du net). Le Smic détermine le montant du salaire minimum légal en France. Il a été revalorisé de 0,8% le 1er janvier 2015.
  • Le taux d'encadrement moyen dans les collèges de Haute-Loire : il est de 25 élèves par classe (24,66 exactement), alors qu'il est inférieur dans le premier degré (source : entretien fin 2014 avec l'inspecteur d'académie). En France, ce taux est de 28 élèves par classe et au niveau de l'académie, il est de 30 élèves par classe. La Haute-Loire bénéficie donc d'un taux d'encadrement plutôt avantageux, mais il s'explique par la structuration du département.
    En effet, beaucoup d'établissements ruraux bénéficient d'un effet de seuil, qui leur permet de conserver leurs classes alors qu'ils ne scolarisent qu'une quinzaine d'élèves par division (un établissement de Haute-Loire dispose même d'une classe de neuf élèves).
    Pour compenser au niveau départemental, on arrive vite à 30 élèves dans les structures urbaines les plus importantes.
  • Le prix du permis de conduire en Haute-Loire : le coût est estimé entre 1 200 et 1 500 euros environ sur le territoire de l'agglo du Puy. La tendance est la même en Haute-Loire. Le forfait de base de 20h de conduite (le minimum obligatoire pour se présenter à l'examen) coûte en moyenne 1 200 € mais si l'on a besoin de 30 h de conduite, le coût s'approche des 1 600 €. Et encore faut-il l'obtenir du premier coup ! Sinon, il faut tabler sur 500 € de plus à chaque passage. En moyenne, obtenir son permis à la deuxième tentative revient à 2 100 €, à la troisième tentative à 2 600 €, etc. (source : quoi info)

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalister le 10 avril 2015 - 06h04
Réponse à d ...Un conseiller touche 1521 euros bruts par mois, un vice président 2129 et le président 5512. Ces sommes sont plus élevées dans les départements plus peuplés que la Haute-Loire

Signaler un abus

img_journalisted le 9 avril 2015 - 17h27
Et le montant des indemnités de conseiller départemental...

Signaler un abus