Haute-Loire : 30 personnes maximum pour faire la fête sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Haute-Loire : 30 personnes maximum pour faire la fête

Date : 24/09/2020 | Mise à jour : 24/09/2020 15:15
Partager

Désormais les zones rouges comptent quatre niveaux : l’alerte où se situe la Haute-Loire, l’alerte renforcée où se situe la Loire, l’alerte maximale, et l’état d’urgence sanitaire.

Sur les quatre nuances de rouge Covid, la Haute-Loire est au premier niveau, avec de nouvelles restrictions. Comme la Haute-Loire compte plus de 50 cas positifs pour 100 mille habitants (59 actuellement), les rassemblements festifs seront limités à 30 personnes d’ici ce lundi 28 septembre 2020.
Les fêtes, les mariages, les tombolas, les événements associatifs, les anniversaires, les communions devront respecter cette jauge, tout comme les salles polyvalentes, les salles des fêtes et les autres établissements recevant ce type d’événements.

> Revoir la conférence de presse du ministre de la santé Olviier Véran ce mercredi 23 septembre

Concernant les fêtes familiales comme les mariages qui se déroulent dans des établissements privés recevant du public, elles ne sont concernées par la jauge de 30 personnes puisque ces lieux disposent d'un protocole sanitaire. "Nous avons fait une demande en préfecture et nous aurons un peu plus d'infos d'ici deux jours", nous confie ce jeudi Ludovic Bertrand du château du maréchal Fayolle à Saint-Geneys-près-Saint-Paulien et du château de Chazelles à Saint-André de Chalancon.

Les établissements recevant du public (ERP) qui disposent d'un protocole sanitaire ne sont pas concernés d'où le maintien des spectacles, des commerces ou encore des activités courantes des associations régies par un protocole sanitaire.
La préfecture peut, au cas par cas, décider de renforcer ces mesures. Pour l’instant, elle attend la parution du décret pour y voir plus clair.

La Foire de Saint-Etienne annulée

Nos voisins de la Loire sont en alerte renforcée, un cran plus haut. La Foire de Saint-Etienne, qui devait ouvrir ce samedi, est annulée. A partir de lundi, les salles de sport, gymnases et salles polyvalentes fermeront totalement. Les fêtes locales et fêtes étudiantes seront interdites. les bars restaurants fermeront à partir de 22h. Pas plus de dix personnes regroupées dans l’espace public. La jauge des rassemblements en extérieur passera de 5 à 1000 personnes. 11 grandes villes de France sont aussi placées en alerte renforcée dont Saint-Etienne et Lyon, mais pas Clermont-Ferrand.

Enfin à l’avant-dernier étage de la fusée Covid, il y a Aix-Marseille et la Guadeloupe. A partir de ce samedi 26 septembre, les bars-restaurants et les lieux d’accueils du public sans protocole strict (les cinémas et salles de spectacles ne sont donc pas concernés) seront fermés complètement.

Aucun département n’est encore au niveau le plus haut, l’état d’urgence sanitaire.

Ces mesures seront réévaluées tous les 15 jours.

Au printemps, le nombre de patients en réanimation pour Covid en Auvergne Rhône-Alpes avait été multiplié par 15 en trois semaines seulement.

L’hôpital Emile Roux du Puy-en-Velay n’a pas rouvert son dispositif du printemps car pour l’instant, seuls sept patients Covid y sont accueillis pour une vingt sur l’ensemble des centres hospitaliers du département. En cas d’emballement, les quatre départements d’Auvergne activeront un plan blanc commun sous la houlette du CHU de Clermont-Ferrand. En effet, l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes demande aux établissements de santé publics et privés de la région de se préparer à une augmentation épidémique et de définir une stratégie ciblée et graduée par territoire.
Elle rappelle qu'au printemps dernier tout est allé très vite : 50 personnes en réanimation le 15 mars dans la grande région et 750 à peine trois semaines plus tard. Pour cette 2e vague, le 28 août dernier, seuls 16 patients Covid étaient en réanimation sur toute la région. Ils sont 123 à la date du 21 septembre, soit moins d’un mois après.

Par ailleurs, l'ARS réorganise l'accès aux tests de dépistage Covid pour désengorger les laboratoires pris d'assaut depuis que les ordonnances ne sont nécessaires.

Annabel Walker










Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteC le 24 septembre 2020 - 18h40
Ridicule! On annule les réunions parents-profs, les élèves ne savent même pas quelle tête ont leurs copains de classe, on les laisse s'étouffer toute la journée dans leurs masques et pendant ce temps ma fille de 5ième doit aller passer son savoir-nager à la vague, mais tout va bien puisqu'il y a un sens de circulation dans l'eau ... Il faut qu'on m'explique où est la cohérence dans tout ça!!!!

Signaler un abus

img_journalistecf le 24 septembre 2020 - 12h38
Et par contre les classes à 36 en lycée et a plus de 30 en collège, là il n y a pas de problème !!!!!!!! Pourtant sont les uns sur les autres!! Pareil pour les cantines

Signaler un abus

img_journalistea le 24 septembre 2020 - 12h09
CEUX QUI SE CROIENT PLUS MALINS que les autres en ne respectant pas les gestes barrières SONT LES PRINCIPAUX RESPONSABLES DE LA PROPAGATION DU VIRUS !! Et ce n'est qu'un début. ..Quand à celles et ceux qui ont maintenu les fêtes du Puy je vous souhaite un petit stage en réanimation dans les jours à venir..En attendant c'est tout le monde qui trinque par la faute de quelques-uns. .NAVRANT !!

Signaler un abus