logo_zoom

Gîtes de France à la rencontre de ses propriétaires

Date : 04/01/2017 | Mise à jour : 18/01/2017 06:07
Partager

En plus de référencer les gîtes du département, la structure aide les propriétaires dès la genèse de leur projet. Pour dresser le bilan de l'année 2016, des rendez-vous individualisés étaient proposés aux adhérents.

Le relais Gîtes de France Haute-Loire n’est pas seulement une plate-forme qui référence les gîtes du département. Il aide aussi les propriétaires à bâtir leur projet de création de gite, les conseille une fois les travaux réalisés, les accompagne dans le suivi des réservations…
Pas étonnant qu’il compte aujourd’hui quelque 500 adhérents. Lesquels ont été invités, en fin d’année, à des rencontres d’information et de conseil, à Vorey, à Saugues, au Chambon-sur-Lignon et aux Estables. Ainsi qu’à Brioude, à l’Office de Tourisme, où une dizaine de propriétaires ont été accueillis pour des rendez-vous individuels et personnalisés de 45 minutes. 

Des entretiens individuels et personnalisés

« Jusqu’ici nous organisions des tables rondes d’information », a souligné Vanessa Coste-Oukoloff, directrice du relais. « Nous avons changé de méthode car ce type de rendez-vous individuel répond à une attente et permet de prendre en compte le cas de chacun, les plus, les moins, pour aller au plus profond des choses ». En compagnie de la directrice ou de Sébastien Piludu, responsable qualité du relais, les propriétaires ont pu dresser le bilan de leur année 2016, travailler sur la commercialisation de leur gîte, réfléchir au moyen d’améliorer leur visibilité, obtenir des conseils concernant leur site web…
Ils ont aussi pu se familiariser un peu plus avec les outils proposés par le relais. « Gîtes de France 2016 et Gîtes de France 2013, c’est le jour et la nuit », a affirmé Vanessa Coste-Oukoloff. « Nous avons beaucoup évolué sur l’approche technique, l’accompagnement, les outils commerciaux mis à la disposition de nos adhérents. Nous proposons des visites de photographes professionnels et des outils de gestion individualisés, nous suivons les clics de visite sur les sites et avons fait un gros travail sur les réservations. L’objectif est de proposer la même chose que les autres plateformes avec en plus le service aux particuliers, pour qu’il y ait aussi un climat de confiance ».

Un accompagnement de A à Z

Un climat de confiance dont a témoigné Didier Cornut. S’il siège au conseil d’administration en tant que trésorier, il est avant tout propriétaire. Et adhérent convaincu. Car il a trouvé auprès de Gîtes de France les réponses à ses questions. « En 2007 j’ai acheté un ancien moulin pour en faire un gîte, à Laval-sur-Doulon », a-t-il expliqué.
« Je me suis orienté tout naturellement vers Gîtes de France qui m’a accompagné pour le démarrage du projet. J’ai été bien guidé et conforté dans ce que je voulais faire, notamment pour la partie architecture et les agencements, même si certaines idées n’ont pas été retenues. Aujourd’hui, n’étant pas un utilisateur pointu de l’informatique, et n’étant pas toujours disponible, je m’en remets au relais pour les réservations. Le service me facilite la tâche car je ne peux pas être partout à tout gérer ».


Ainsi, entre l'accompagnement en amont et le suivi au jour le jour, Gîtes de France est fidèle à sa mission historique, résumée par Didier Cornut : « conforter du patrimoine et permettre aux propriétaires d'avoir un revenu supplémentaire ».

I.A.

 
Partager

Vous aimerez aussi

Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...

Soyez le premier à émettre un commentaire