Gilets jaunes et syndicats unis pour la 1ère fois sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Gilets jaunes et syndicats unis pour la 1ère fois

Date : 31/01/2019 | Mise à jour : 31/01/2019 13:47
Partager

Main dans la main. L’affiche de l’intersyndicale comprend un petit Gilet jaune aux côtés des logos des six syndicats mobilisés. Ce mardi 5 février 2019, comme au plan national, une journée de grève et de manifestation commune est organisée. "On peut noter le caractère inédit de ce rapprochement", fait remarquer Sylvain, l'un des trois relais désignés par les Gilets jaunes de Haute-Loire.

Le rendez-vous est donné à 10h30 place Cadelade au Puy-en-Velay ce mardi.
Le mot d’ordre : rétablir la justice sociale, refuser l’austérité et augmenter de 300 euros brut les salaires, retraites et allocations.

Mais d'ici là, l'acte XII des Gilets jaune aura lieu au Puy ce samedi 2 février à partir de 14h du parking poids lourds d'Aiguilhe. D'autres Gilets jaunes se regrouperont sur le rond-point de Polignac.


> Voir le tract unitaire


Chacun de son côté

Alors que les réunions dans le cadre du Grand débat national s’ajoutent, progressivement, sur le site Internet de la préfecture, d’autres apparaissent sur le site commun des Gilets jaunes de Haute-Loire.
Sur infogj43.e-monsite.com, vous trouverez par exemple une assemblée citoyenne organisée à Yssingeaux ce jeudi soir, au Foyer rural. Ou encore une autre Saint-Didier en Velay vendredi 8 février.
Côté Grand débat, les prochains rendez-vous sont donnés à Pradelles ce vendredi soir, au Chambon-sur-Lignon mardi, ou encore à Vorey vendredi 8.

> Lire aussi : notre reportage sur une assemblée citoyenne (non revendiquée Gilet jaune) à Yssingeaux le 24 janvier dernier

Apprendre les gestes qui sauvent

Par ailleurs, une formation de premiers secours sera donnée ce dimanche 3 à 9h à Blavozy, au parking poids lourds près du rond-point.

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalistev le 1 février 2019 - 09h49
Les gilets jaunes cegetistes . On savait bien qu'ils étaient poussés par un syndicat et pas des moindres quelques boites ont coulées en haute loire "Elastelle " combien de chomeurs. La chambre des métiers dermande 500 euros pour s'inscrire allez si et vous saurez ce que s'est que d'être patron. Avec les mains palmées on ne fait pas grand chose par contre avec la langue s'est autre chose et même parfois cela donne SOIF sur les ronds points.

Signaler un abus

img_journalistea le 1 février 2019 - 08h11
Qu'attendent ces casseurs jaunes pour se mettre à leur compte ?? Et là on verrait leur attitude envers leur(s) salarié(s). ..seulement ils en sont INCAPABLES !!

Signaler un abus

img_journalisteR le 31 janvier 2019 - 22h32
Ceux qui bossent dans les petites boîtes ne voient pas forcément tout ce que la compta de la petite boite finance. Demandez au comptable, qui est souvent la femme du gars qui possède la petite boîte.

Signaler un abus