Gilets jaunes au Puy samedi, c'est confirmé mais pas déclaré sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Gilets jaunes au Puy samedi, c'est confirmé mais pas déclaré

Date : 30/11/2018 | Mise à jour : 30/11/2018 11:51
Partager

Des tracts circulent depuis mercredi dernier annonçant une troisième manifestation départementale des Gilets jaunes qui aura lieu ce samedi 1er décembre 2018 au Puy-en-Velay.

Ouvriers, agriculteurs, chômeurs, transporteurs, motards etc, tous sont appelés à participer à l'acte III de la mobilisation des Gilets jaunes de la Haute-Loire ce samedi 1er décembre 2018. Le rendez-vous est donné sur le parking de Cluny à Aiguilhe dès 10 heures. Certains Gilets jaunes de Monistrol-sur-Loire envisageraient de faire le déplacement pour participer à cette manifestation dans la cité vellave. Et tandis que chacun s'organise, la préfecture de la Haute-Loire par voie de communiqué de presse fait savoir que cette manifestation, ainsi que celle programmée le même jour par la CGT 43, "n’ont fait l’objet d’aucune déclaration en préfecture. Le préfet de la Haute-Loire rappelle que si la liberté de manifestation est un droit fondamental protégé par la loi, il doit cependant être concilié avec d’autres libertés essentielles comme la liberté de circulation et le respect de l’ordre public".

A lire aussi : Monistrol : les gilets jaunes offrent des fleurs aux riverains

"A cet effet, les forces de sécurité intérieure seront particulièrement mobilisées pour procéder en cas de trouble ou de désordre aux interpellations de ses auteurs. Des procédures judiciaires contre ces derniers mais également contre les organisateurs identifiés seront déligentées", précise la préfecture dans son communiqué, qui rappelle les sanctions encourues pour une manifestation non déclarée selon l'article 431-9 du code pénal :
"Est puni de six mois d'emprisonnement et de 7 500 euros d'amende le fait :

  • 1) D'avoir organisé une manifestation sur la voie publique n'ayant pas fait l'objet d'une déclaration préalable dans les conditions fixées par la loi
  • 2) D'avoir organisé une manifestation sur la voie publique ayant été interdite dans les conditions fixées par la loi
  • 3) D'avoir établi une déclaration incomplète ou inexacte de nature à tromper sur l'objet ou les conditions de la manifestation projetée."

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteAL le 30 novembre 2018 - 18h18
la préfecture ne sait que donner des sanctions pour faire peur aux gens. Comme la plupart des gilets jaunes nous iront manifester pacifiquement pour montrer au gouvernement que nous sommes mécontent, en colère contre leur politique qui taxe en permanence et qui se moque de nous. Monsieur le préfet il y a des gens qui n en peuvent plus des taxes, qui n arrivent plus à vivre correctement de LEUR TRAVAIL et qui veulent juste pouvoir vivre décemment.

Signaler un abus