Gendarmerie : un nouvel officier adjoint aux renseignements sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Gendarmerie : un nouvel officier adjoint aux renseignements

Date : 28/09/2012 | Mise à jour : 02/10/2012 12:48
Partager

Après le départ du capitaine Gomez en novembre 2011, le poste était resté vacant. La gendarmerie de Haute-Loire a désormais un nouvel officier à la tête des renseignements : le capitaine de L'Estoile.

Père de cinq enfants et originaire de l'Anjou, Emmanuel de L'Estoile, 46 ans, prend les rênes de la cellule renseignement de la gendarmerie de Haute-Loire. Il est en poste depuis le 16 septembre dernier, Il n'avait jusqu'alors jamais travaillé dans ce domaine. Le gradé aura sous ses ordres les deux gendarmes de la cellule, mais aussi douze militaires du centre opérationnel de gendarmerie, tous chargés de glaner sur le terrain les informations requises par le capitaine et de les lui faire remonter.


"Savoir ce qui se prépare pour éviter les troubles"

"Notre principal objectif, c'est de recueillir les informations nécessaires afin de garantir l'ordre public, la défense et la sécurité économique", explique en préambule le capitaine de L'Estoile. Pour y parvenir, il devra travailler de concert avec les brigades sur le terrain, mais aussi avec tous les partenaires institutionnels du département (RG, structures de l'Etat, CCI, etc...).
Ainsi, le nouvel arrivant explique : "je dois recueillir le maximum de renseignements, puis faire le tri. Mon but, c'est de savoir ce qui se prépare pour protéger la population et éviter les troubles". S'il ne connait ni l'Auvergne ni la Haute-Loire, il a conscience que notre département "est préservé, un des mieux classés de France en termes de délinquance". Un classement qu'il s'acharnera certainement à maintenir


Des brevets et des diplômes

Le capitaine est titulaire de plusieurs brevets : pilote de blindé, parachutiste, alpiniste militaire, conduite moto... mais aussi de diplômes : qualification militaire gendarmerie et état-major de la gendarmerie.

Entousiaste à l'idée de découvrir la Haute-Loire

S'il vient de l'Anjou, le nouvel officier adjoint aux renseignements a exercé dans la Nièvre, où il a assuré le commandement de la compagnie de gendarmerie départementale de Clamecy, mais aussi dans le Gers et dans la Vienne, où il a commandé l'escadron départemental de sécurité routière. C'était d'ailleurs sa dernière affectation avant sa venue au Puy-en-Velay, où il qualifie ses premières rencontres sur le terrain de "chaleureuses" .
Il connait donc le secteur rural et l'aborde avec beaucoup d'enthousiasme : "je suis très satisfait de travailler dans un département rural, j'ai beaucoup de respect pour ce territoire, le cadre est sain, les paysages magnifiques. J'adore la montagne, la randonnée, la course à pied... donc je devrais être servi", glisse-t-il dans un sourire.


Maxime Pitavy

 
Partager

Vous aimerez aussi