Foot CFA2 : Le Puy n’y arrive plus sur sa pelouse sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Foot CFA2 : Le Puy n’y arrive plus sur sa pelouse

Date : 08/03/2015 | Mise à jour : 09/03/2015 09:32
Partager

Ce samedi 7 mars, en début de soirée, le Puy Foot 43 a reçu l’équipe d’Andrézieux ASF en championnat CFA2. Les supporters ont pu assister à un derby aux allures de choc des extrêmes, entre une équipe ponote jouant les premiers rôles (3ème) et celle du département voisin luttant pour le maintien (12ème).

Accompagné de Christophe Gauthier, président du Puy Foot 43, Henri Maisonneuve, Gérant de la société PARAMEDICAL 43, commerce de vente de matériel médical entre autres, a donné le coup d’envoi fictif de la rencontre. Et ce sont les jeunes pousses, catégorie U9, du club de Monistrol /Loire qui ont joué les ramasseurs de balles.

Le Puy ouvre la marque en première mi-temps

Le public présent est peu entrain à s’emballer en première mi-temps, vu le manque d’occasions réelles de but de part et d’autre. La plus belle action des joueurs ponots intervient à la 27ème minute. Un mouvement collectif parfaitement construit aboutit à l’ouverture du score par les locaux. Désiré Segbe intercepte un centre venu de la gauche pour pousser le cuir au fond des filets du gardien Andrézien. A la pause, les locaux mènent 1 but à 0. "Chaque équipe a eu ses temps forts et ses temps faibles", résume Roland Vieira, le coach ponot.

Une erreur défensive qui coûte cher

La deuxième mi-temps est du même acabit que la première. Et les bleus et blancs se font surprendre à la 65ème minute. Sur une action rondement menée, la frappe d’un attaquant de l’équipe visiteuse est repoussée en corner par le gardien vellave Haidar Al Shaibani. Sur le corner qui s’ensuit, les deux défenseurs centraux ponots se gênent. L’attaquant adverse saute alors plus haut que tout le monde et catapulte le ballon au fond des filets des cages du portier local.
"On a eu un peu plus de difficultés en deuxième mi-temps", analyse le coach ponot. "Mais cependant, on avait bien le match en main, depuis l’ouverture du score, les joueurs étaient bien, on n’a pas été forcément en danger", poursuit-il. "Une petite erreur de défense sur le but", note-il avec amertume.

Un dernier quart d’heure intense

Pour des raisons diamétralement opposées, chaque équipe tente alors d’arracher la victoire pour empocher quatre points précieux, pour la montée pour Le Puy ou pour ne pas descendre pour Andrézieux. Aussi, durant le dernier quart d’heure, la partie s’emballe et le ballon navigue sans relâche d’un camp à l’autre. Et les occasions succèdent aux occasions de part et d’autre.
Ainsi, à une reprise au-dessus de Romuald Akrour, tout juste entré en jeu, les visiteurs obligent le portier ponot à intervenir dans les pieds d’un des leurs. Et à un tir d’un joueur ponot bien capté par le gardien adverse, les rouges d’Andrézieux répondent par une action adroitement menée, à quatre minutes de la fin du match. Bien lancé en profondeur, l’attaquant visiteur voit son tir croisé passer de très peu à côté du poteau droit de la cage gardée par Haidar al Shaibani. Les ponots tentent leur va-tout jusqu’au bout mais s’exposent dangereusement aux contres des joueurs ligériens.
"Le résultat est décevant bien sûr, mais Andrézieux aurait pu partir avec mieux", reconnaît sportivement Roland Vieira. "Nous n’avons pas hypothéqué nos chances de montée, rien n’est fait, nous sommes toujours en lutte avec Bourgoin et Clermont en point de mire, il reste encore huit matchs, il faut continuer à travailler", optimise-t-il, nullement découragé.

Le week-end prochain, Le Puy ira défier Gueugnon sur sa pelouse pour tenter de prendre des points, afin de ne pas être distancé par Bourgoin victorieux ce samedi.

G.D.
 

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteGC le 8 mars 2015 - 20h46
Le Puy a dominé les débats samedi et s'est montré supérieur aux Ligériens dans le jeu. Andrézieux a un budget presque deux fois plus élevé que celui des Vellaves. Un regret pour les Ponots : le public qui ne suit pas. Les joueurs du président Gauthier n'ont pas la côte depuis longtemps et ils ne font rien - ou plutôt leurs dirigeants - pour se rendre sympathiques. Qu'ils prennent exemples sur leurs collègues du basket, du rugby ou même du handball.

Signaler un abus

img_journalistebq le 8 mars 2015 - 07h49
comme quoi le niveau dans la loire est meilleur j espere que les jeunes de monistrol le retiendront.

Signaler un abus