FO 43 ne répondra pas à l’invitation du Préfet de Région sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

FO 43 ne répondra pas à l’invitation du Préfet de Région

Date : 05/06/2019
Partager

Le 3 juin 2019, Force Ouvrière a été invitée par le Préfet de Région à une « réunion régionale des acteurs » qui se tiendra ce vendredi 7 juin, « conformément aux orientations fixées par le Président de la République le 25 avril dernier (à l'issue du Grand débat national, Ndlr) » selon les termes de la lettre.

Communiqué de presse de l'Union départementale Force Ouvrière de la Haute-Loire


Il s’agirait, avec l’Etat, la Région, les élus, les organisations patronales, diverses associations « d’assurer à court terme la mobilisation de l’ensemble des acteurs concernés sur les territoires par les politiques de lutte contre le chômage et d’accompagnement des transitions, notamment écologique et numérique ».

Pour rappel, le 25 avril dernier avait lieu la conférence de presse du président, post grand débat. Il a déclaré : « je souhaite que les partenaires sociaux, les associations, les élus puissent travailler ensemble avec le gouvernement sous l'autorité du Premier ministre et puissent proposer d'ici à septembre des solutions concrètes. »

Les Unions Départementales Force Ouvrière (FO) d’Auvergne-Rhône-Alpes ont acté qu’elles ne répondraient pas à cette invitation.

Pour l’Union Départementale FO de la Haute-Loire, ce n’est pas une décision anodine : on ne peut pas être gouvernant et gouverné !

Notre but est de défendre les intérêts matériels et moraux des salariés auprès de nos interlocuteurs -employeurs et pouvoirs publics - et pas de nous placer « sous l’autorité du Premier ministre ».

Le gouvernement pratique le monologue social et met en place malgré notre opposition la réforme de la Fonction Publique et de l’Assurance Chômage, la loi Blanquer, la loi anti manifestation… Pour lui les organisations syndicales ne seraient bonnes qu’à servir de caution à ses décisions anti-sociales et anti-démocratiques. C’est pour cela que, comme nous l’avons fait pour le grand débat, nous ne mettrons pas le petit doigt dans cette mascarade.

Pour l’Union Départementale FO, l’urgence reste à la satisfaction des revendications exprimées ces derniers mois dans les grèves, les manifestations en semaine et le samedi ainsi que sur les ronds points : salaires et pouvoir d’achat, hausse des prix du carburants et des tarifs publics, retrait des contre réformes en cours, défense des services publics, refus de la nouvelle réforme des retraites…

C’est pour cela que l’Union Départementale FO apporte son soutien aux mouvements en cours : grève dans les urgences, grève chez Géant, manifestations dans l’enseignement… et continue une campagne d’information auprès des syndiqués et des salariés pour préparer un mouvement d’ampleur dès la rentrée pour s’opposer à la contre réforme des retraites.

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteJG le 8 juin 2019 - 15h38
Franchement on se fout de l'absence de FO FO ferait mieux de s'occuper de son déclin : départ de son secrétaire général sous les huées, démission rapide de son successeur pour espionnage interne, salaires indemnités notes de frais somptueux des dirigeants, secrétaire général actuel inodore, incolore, inconnu de tous...

Signaler un abus