Exercice de sauvetage d'un bûcheron dans le haut Forez sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Exercice de sauvetage d'un bûcheron dans le haut Forez

Date : 11/06/2019
Partager

Alors que de nombreux accidents en forêt ont eu lieu ces derniers temps dans la Loire, et que diverses contraintes viennent mettre en difficulté l’intervention des pompiers, les professionnels de la forêt ont décidé de travailler sur le sujet et tenter d’apporter des solutions.

L’association départementale des Entrepreneurs de Travaux forestiers de la Loire a organisé vendredi 7 juin en partenariat avec Fibois 42 et le SDIS 42 une manœuvre en forêt, dans le Forez. L’objectif : observer tous les points noirs de la manœuvre, qui viennent perturber et ralentir l’intervention des pompiers sur le lieu de l’accident. Le scénario était le suivant : un ETF en chantier seul, dans une zone blanche, ne revient pas déjeuner à midi. Son collègue avec qui il avait rendez-vous appelle les pompiers à 13h en disant qu’il n’est pas rentré, que c’est anormal, et qu’il est en chantier sur le secteur de la vallée de Chorsin (entre Sauvain et St-Bonnet-le-Courreau). L’appel a donc été réceptionné au centre d’appels à St-Etienne, puis renvoyé sur la caserne de Chalmazel, qui aura déployé 3 véhicules (1 ambulance et 2 véhicules légers), et appeler en renfort une équipe de St-Georges-en-Couzan, une équipe de Montbrison, ainsi qu’une équipe technique cynophile pour aider à la recherche de la victime. Cette dernière aura finalement été retrouvée dans un délai plutôt court, 1h après l’alerte. Les pompiers constatant qu’après avoir localisé le véhicule, ils avaient eu la chance de se diriger tout de suite dans la bonne direction, puis que la victime qui était en état de conscience a pu répondre à leurs appels depuis le sentier. Si elle avait été inconsciente, l’équipe aurait pu passer à côté sans la voir. Les équipes déployées ont ensuite mis 1 heure pour prendre en charge la victime, souffrant d’une fracture au fémur, et l’emmener au véhicule devant l’évacuer. En cas de véritable accident, l’hélicoptère aurait été sollicité pour l’évacuation.

Bien que la victime fut retrouvée sans, l’équipe cynophile a malgré tout mis l’un des chiens sur la piste. Malgré la pluie lavant les traces, et la multitude de passages liés aux personnes nombreuses venues assister à l’exercice, la chienne a su retrouver la victime en 20 minutes, déjà prise en charge par les pompiers.

Une quinzaine de bûcherons, quelques propriétaires forestiers, scieurs et acheteurs assistaient à l’opération afin de constater par eux-mêmes les réalités liées à l’intervention des secours sur un accident en forêt.

La manœuvre a été suivie d’un débriefing entre ETF et pompiers à la caserne de StGeorges en Couzan.

 
Partager

Vous aimerez aussi