Espaly continue de panser ses plaies après l'orage du 12 juin sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Espaly continue de panser ses plaies après l'orage du 12 juin

Date : 18/11/2020
Partager

La mairie d'Espaly Saint-Marcel a présenté les travaux de modification du tracé du chemin des Raveyres, en surplomb de la D590, suite aux glissements de terrain survenus lors des pluies du mois du 12 juin dernier.

« Je me languis que ça rouvre ! » Madeleine habite le lotissement du chemin des Raveyres à Espaly Saint-Marcel, entre la Halle des Orgues et Ceyssac. Depuis le 12 juin et les pluies torrentielles qui ont provoqué un glissement de terrain de la voierie communale, elle est obligée de faire un détour de 6 km aller/retour par Ceyssac pour se rendre au Puy-en-Velay. « Là, ça va qu’on est confiné, remarque sa voisine Chantal, mais parfois on a besoin d’aller en ville jusqu’à quatre fois par jour avec les activités des enfants ».

Une chaussée effritée et des arbres couchés

Aussi, les deux voisines ont été ravies d’apprendre de la bouche de leur nouvelle maire, Christiane Mosnier, que le chemin rouvrirait à la fin du mois. Car c’est ce mercredi 18 novembre que l’élue est venue l’annoncer à la presse sur place.
Quand on s’aventure à pied le long du chemin en pente, on longe des barrières Vauban d’où l’enrobé de la chaussée s’effrite en contrebas. Des arbres couchés à terre témoignent de la violence du torrent de boue qui est passé par là le 12 juin pour aboutir sur la D590. Celle-ci est d’ailleurs encore bordée de plots même si le trafic routier y circule normalement. Comme pour la route de Saugues (rouverte le 9 septembre), c’est au Conseil départemental de remettre en état et de sécuriser les abords de D590, en accord avec les propriétaires des parcelles, probablement en début d’année 2021.

Décaler le chemin de quelques mètres en hauteur


Pour le chemin communal espaviot en surplomb, la commune a eu le choix entre deux solutions : « une grosse structure en béton pour renforcer la voirie effondrée pour un coût d’environ 220 000 euros, précise Vivian Bay, le responsable des services techniques, avec procédure d’appel d’offres et au moins six mois de délais pour que le béton sèche », ou alors décaler le chemin de quelques mètres en hauteur pour 35 000 euros TTC. C’est la deuxième solution qui a été choisie.
L’entreprise paysagiste Roche de Saint-Germain Laprade est donc en train d’élaguer quelque 500m2 de bois acquis récemment par la commune auprès de deux propriétaires privés (l’un a cédé son terrain, l’autre l’a vendu). « Autant que cela serve de bois de chauffage », remarque Christian Reynaud, l'adjoint aux travaux. Puis ce sera à l’entreprise Eurovia de réaliser la chaussée. Un talus en pente douce sera créé là où se situe l’actuel chemin. Ce sera aussi l’occasion d’effacer un virage qui n’offrait aucune visibilité, renforçant ainsi la sécurité routière.
En tout, le chantier est estimé à une dizaine de jours de travaux. La réouverture du chemin est donc prévue avant les épisodes neigeux imminents.

Nous avons demandé à la maire Christiane Mosnier ce que cela allait changer pour les riverains du lotissement en amont et du hameau des Vigneaux hauts.

Zoomdici.fr · Christiane Mosnier
(Cliquer sur "Listen in browser" pour une écoute sur smartphone ou tablette)

Annabel Walker

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalistePM le 19 novembre 2020 - 09h03
En espérant qu'à cet endroit, l'enrobée ne soit pas arrêtée à mi-chemin ...

Signaler un abus