Eric Cluzeau, nouveau commissaire du Puy : "les policiers ne sont pas anonymes, ils ont le souci de bien faire" sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Eric Cluzeau, nouveau commissaire du Puy : "les policiers ne sont pas anonymes, ils ont le souci de bien faire"

Date : 16/02/2017 | Mise à jour : 16/02/2017 16:02
Partager

La Marseillaise a retenti devant l'Hôtel de police, mercredi 15 février. Eric Cluzeau, 50 ans, est devenu officiellement le nouveau commissaire du Puy-en-Velay. Il nous confie les raisons de son arrivée et ses objectifs en terme de sécurité.

Comment êtes-vous arrivé au Puy-en-Velay?

"C'est un hasard. Ce niveau de poste est très difficile à obtenir. Quand j'ai vu que le commissaire Buisson partait à Ajaccio [Jeannine Buisson, l'ancienne commissaire du Puy, partie en janvier, Ndlr], j'ai immédiatement proposé ma candidature. C'est une chance. Je suis doublement ravi , d'une part car j'ai trouvé le poste souhaité, d'autre part parce que je connais un peu le département."

Vous avez donc déjà travaillé en Haute-Loire?

"Oui, en tant que Sous-préfet de Brioude, de 2003 à 2006. Je garde un excellent souvenir de cette période. En trois ans et demi, j'ai pu aller à la rencontre de tous les maires de l'arrondissement. Il m'ont réservé un très bon accueil."

102 fonctionnaires

Le commissariat de police du Puy intervient dans une zone comprenant 6 communes : Le Puy, Brives, Espaly, Vals, Chadrac et Aiguilhe. Il comprend 102 fonctionnaires, dont environ 80 policiers.

Où s'est déroulée le reste de votre carrière?

"Ma carrière est un peu particulière : j'ai suivi un double cursus. D'abord dans la police, en région parisienne, à Angers et à Rennes. Ensuite dans le corps préfectoral, en Vendée, à Brioude, à Sedan, en Corrèze, dans la Sarthe... Je ne suis retourné dans la police qu'en 2013, à Lille, à l'Inspection générale de la police nationale [la police des polices, Ndlr]."

A quoi ressemble le travail d'un policier en Haute-Loire?

"L'avantage ici, c'est que les gens se connaissent. Quand nous recevons des plaintes, le plaignant peut souvent nommer l'auteur de l'infraction. Cette proximité permet aussi une bonne collaboration entre les services de l'Etat et les collectivités, car tout est concentré au Puy. Quant aux policiers, ils sont moins anonymes que dans les zones très peuplées : ils ont le souci de bien faire."

Quels sont vos objectifs?

"La délinquance routière fait partie des priorités. Nous avons les mêmes problématiques que la gendarmerie: portable au volant, alcool, vitesse. Même si en ville, les conséquences sont moins dramatiques. Nous portons aussi une attention particulière aux violences faites au femmes, et aux violences intra-familiales en général. Nous voulons mettre l'accent sur la qualité de l'accueil des plaignants."

Propos recueillis par Clément L'hôte

Notre interview de la commissaire sortante, Jeannine Buisson, pour dresser le bilan de son action au Puy :

Le Scan - Buisson - intégrale from Zoomdici Haute-Loire on Vimeo.



 

 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...