Environ un millier de manifestants pour défendre la fonction publique (VIDÉO) sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Environ un millier de manifestants pour défendre la fonction publique (VIDÉO)

Date : 09/05/2019 | Mise à jour : 09/05/2019 16:11
Partager

Pour dénoncer le "démantèlement des services publics", et "parce qu'on ne soigne pas un patient dans une optique de rentabilité, comme on traiterait un client", environ un millier de manifestants est venu protester devant les grilles de la préfecture du Puy ce jeudi 9 mai.

On recensait essentiellement des fonctionnaires d'État, avec beaucoup d'enseignants, mais aussi des représentants de la fonction territoriale et des hôpitaux, ainsi que la présence solidaire de certains membres du secteur privé.
Un peu plus d'un miller de manifestants, selon les huit syndicats de Haute-Loire (CGT, Force ouvrière, FSU, UNSA, Solidaires, CFDT, CFTC et CFE-CGC) qui appellaient à défendre la fonction publique, et un peu moins d'un millier selon les services de l'État.

Syndicats, lycéens et Gilets jaunes

Dans les rangs des manifestants, outre une pignée de lycéens, on constatait également la présence de Gilets jaunes ; ces derniers ont fait part de leur indignation au terme du rassemblement car aucun de leurs représentants n'a été admis à la table du préfet, contrairement aux représentants des organisations syndicales.
Tous avaient en tout cas le même mot d'ordre : protester contre le projet de loi de transformation de la fonction publique qui sera débattu à l’Assemblée nationale le 13 mai prochain.

Management du secteur privé et salaires

Parmi les principaux écueils des manifestants : la crainte de voir le service public de plus en plus en proie aux méthodes de management du secteur privé, avec au final plus de flexibilité et de précarité pour les agents, et un service public de moins en moins efficient.
Autre point de contestation : le salaire. Dans l'unité, les syndicats exigent "une rémunération basée sur le point d’indice revalorisé pour rattraper le gel depuis 2010 (ndlr : au moins 7 % de pertes de pouvoir d’achat)".


 

Maxime Pitavy





Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteFP le 10 mai 2019 - 11h06
Apparemment tous ceux qui ont répondu ont l'air content de la situation actuelle ,mais qui sont ils exactement ? Aucun problème pour se faire soigner , etc ...Leurs revenus sont conséquents !!!!

Signaler un abus

img_journalisteJG le 10 mai 2019 - 09h19
En fait il y a eu au mieux 600 manifestants, disons 700 en comptant large... Une dizaine de lycéens, bien peu d'enseignants (au maximum 10 % de grévistes chez nous) Tous syndicats confondus, plus le renfort de la dernière poignée de gilets jaunes, ce n'est pas brillant

Signaler un abus

img_journalisteR le 10 mai 2019 - 08h49
Que pensent les licenciés d'Auchan de la situation des fonctionnaires : rien ! Et c'est normal, chacun défend ses intérêts. Et c'est toujours facile de critiquer les fonctionnaires qui pourtant n'ont pas d'intéressement, de tickets resto, de treizième mois... Mais c'est tellement réconfortant de voir la situation des autres se dégrader, ça console un peu... Quant aux économistes en pantoufles, qui avancent la notion de rémunération globale, qu'est-ce que cela veut dire ?

Signaler un abus