Emploi : le chômage stagne dans la Loire sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Emploi : le chômage stagne dans la Loire

Date : 26/10/2019 | Mise à jour : 26/10/2019 11:03
Partager

Au troisième trimestre 2019, le nombre de demandeurs d’emploi (catégorie A) dans la Loire augmente de 0,8%, mais il baisse de -0,3% en tenant compte de toutes les catégories. Mais sur 1 an, tous les chiffres sont à la baisse.

Au 3e trimestre 2019, en Auvergne-Rhône-Alpes, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) s'établit en moyenne sur le trimestre à 377 870. Ce nombre augmente de 0,1 % sur le trimestre (soit +210 personnes) et diminue de 1,7 % sur un an. En France métropolitaine, ce nombre baisse de 0,4 % ce trimestre (–2,4 % sur un an).

En Auvergne-Rhône-Alpes, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi, ayant ou non exercé une activité (catégories A, B, C) s'établit en moyenne à 639 210 au troisième trimestre 2019. Ce nombre baisse de 0,7 % sur le trimestre (soit –4 710 personnes) et de 1,3 % sur un an. En France métropolitaine, ce nombre baisse de 0,9 % ce trimestre (–1,9 % sur un an).

Les chiffres de la Loire:

Catégorie A: 36 800 demandeurs d'emploi au 3e trimestre 2019 (37 470 au 3e trimestre 2018)

Catégories A, B, 3: 63 560 demandeurs d'emploi au 3e trimestre 2019 (64 560 au 3e trimestre 2018)

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteAnonyme le 29 octobre 2019 - 12h09
L'inadéquation entre les besoins des entreprises et les compétences des chômeurs explique une partie du problème. Mais la générosité de notre système social est aussi une des causes de ce paradoxe. Dans le reste de l'Europe, les chômeurs ont bien plus d'obligations qu'en France. ll faut obliger les chômeurs à accepter des offres d'emploi dans les secteurs en tension, car mieux vaut être en embauché quelque part qu'au chômage... non ?

Signaler un abus

img_journalisteAnonyme le 28 octobre 2019 - 19h28
Au lieu d'une grande vitalité du marché de l'emploi je pense surtout qu'il y a de grandes ficelles pour sortir des stats beaucoup de monde qui, en réalité, est sans emploi.

Signaler un abus

img_journalisteAnonyme le 27 octobre 2019 - 19h30
@13h00. Le signe d'une baisse de chômage malgré l'immigration ne serait-il pas, au contraire, signe d'une grande vitalité du marché de l'emploi en France en ce moment ? Quoiqu'il en soit, on fait dire ce que l'on veut aux chiffres et ces catégorisations sont toutes devenues obsolètes avec le salariat de nos jours.

Signaler un abus