Education : La Haute-Loire locomotive de la méthode Zorman sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Education : La Haute-Loire locomotive de la méthode Zorman

Date : 04/11/2011 | Mise à jour : 04/11/2011 18:52
Partager

Une première en France. 600 élèves du département vont goûter à une nouvelle méthode d'enseignement du langage dès cet automne avec la méthode Zorman. C'est le cas dans l'école des bords de la Loire, à Coubon.


>> Voir notre vidéo !

La rentrée des vacances de la Toussaint est pour certains enseignants du bassin du Puy marquée par la mise en application de la méthode Zorman, un dispositif basé sur l’enrichissement du langage pour lutter contre l’échec scolaire. 35 classes (dont 21 du secteur public et 14 du secteur privé) se sont lancées dans l’aventure sur le bassin du Puy-en-Velay. 



Méthode Zorman, quésaco ?

La méthode du docteur Michel Zorman se base sur « des idées de bon sens » issues de travaux menés par le laboratoire cogni-sciences de l’académie de Grenoble entre 2005 et 2008. L’objectif avec cette méthode est de stimuler davantage les enfants qui ne sont mobilisés de manière active que 30 à 45 minutes par jour. L’enfant ne se contentera plus de lire un mot, mais devra apprendre aussi le sens du terme lu. L’idée directrice est de mieux agir sur la langue orale afin de favoriser une meilleure maîtrise de la lecture.
Les résultats évalués en fin de programme sont sans appel ; les difficultés des élèves sont diminuées de 50%. Des résultats encourageants à prendre cependant avec des pincettes car ils reposent sur un faible échantillon statistique.




La Haute-Loire, terre expérimentale

"Les clefs d'une bonne réussite scolaire"

La Haute-Loire pourrait ainsi devenir locomotive dans la lutte contre l'illéttrisme, un problème qui toucherait près de 10 % de français. C'est en tout cas le souhait de Laurent Wauquiez qui souligne : "on espère donner aux enfants les bases essentielles, les clefs d'une bonne réussite scolaire".

C'est donc une première en France qui sera expérimentée en Haute-Loire. Le maire du Puy insiste : "à l’échelle de l’Hexagone, l’expérimentation est menée sur quelques pôles, mais aucune ne couvre autant d'écoles et autant d’enfants. Grâce à l’inspectrice d’académie, à la direction diocésaine, et aux enseignants très motivés qui se sont portés volontaires, ce projet a pu prendre forme ; dès juin, on saura si cette méthode aura porté ses fruits". L'objectif clef est donc de devenir locomotive de l’apprentissage des fondamentaux en France.
Pour Laurent Wauquiez "ce projet est un véritable défi à relever. 80% des élèves qui redoublent leur CP sortent du système scolaire avant 16 ans. C'est au niveau du CP et du CE1 qu'il faut mettre le paquet. Le problème c'est qu'il faut arrêter de faire des débats d'esthètes sur méthodes globale ou syllabique. L’objectif, pour moi, avec la mise en application de cette méthode novatrice, c’est de faire de la Haute-Loire, le département de France où les enfants apprendront le mieux à lire, à écrire et à compter. On commence par l’Agglomération, et si ça fonctionne bien, on le généralise à l’ensemble du département, toujours sur la base du volontariat".

Reportage : Amélie Duchampt





Un travail d'équipe

Une conseillère pédagogique de l’enseignement public et une enseignante du secteur privé, toutes deux formées à Grenoble, ont organisé une formation de quatre jours pour les enseignants qui se sont portés volontaires. L’association nationale « Agir pour l’école » s’est chargée quant à elle de la mise en œuvre opérationnelle de ce dispositif. 
L’Agglomération du Puy a financé l’achat de matériel pédagogique collectif utilisé lors des séances. Les coûts de formation des personnels sont pris en charge par l’inspection académique et la direction de l’enseignement catholique. La Caisse des Dépôts et Consignations a contribué au financement du dispositif dans le cadre de son programme de mécénat de lutte contre l’illettrisme. 
Ce projet s’inscrit dans le cadre d’un programme soutenu par la DEGESCO (direction générale de l’enseignement scolaire) qui doit permettre de travailler dès cette année avec les élèves de la Moyenne Section, Grande Section, et l’an prochain avec ceux de C.P. et C.E.1 sur différentes compétences indispensables pour l’apprentissage de la lecture : la conscience phonologique, le codage en lecture, la compréhension orale (logique, inférences) et la compréhension écrite.



Maxime Pitavy

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteDC le 7 novembre 2011 - 18h09
Des enseignants volontaires ou volontaires désignés quand hiérarchie de l'EN et ministre-maire cherchent à se montrer? 50% d'échec en moins avec cette méthode... Alors pourquoi ne pas la généraliser tout de suite ce qui permettrait 50% d'économie sur les postes de soutien? Si la pédagogie se résumait à une méthode, on pourrait aussi supprimer les pédagogues ou pour le moins les former en 4 jours... A quoi sont prêts certains pour faire carrière! Honteux! Un enseignant spécialisé retraité

Signaler un abus

img_journalistePG le 7 novembre 2011 - 18h00
Et encore une autre méthode. Dire qu'avec la méthode globale et semi-globale on se retrouve avec de plus en plus d'élèves en difficultés en primaire puis les professeurs au collège ne peuvent que constater les dégâts (les fautes, les difficultés de lecture et de compréhension et la qualité d'écriture). Revenons à la méthode syllabique comme l'Angleterre qui a eut une nette baisse d'élève en difficultés et surtout rappelons nous qu'elle nous a donné des Victor Hugo, Jean de la Fontaine, ...

Signaler un abus

img_journalisteV le 7 novembre 2011 - 11h30
Moi je ne vois que du positif dans cette démarche, et tant mieux si pour une fois notre département est précurseur en matière d'enseignement. Nos enfants ne pourront tirer que du positif d'avoir des enseignants volontaires et motivés (avec cette méthode ou une autre). Les commentaires négatifs sont ahurissant de bêtise aujourd'hui, le pompon allant pour "cg" : où est-il question de langues étrangère? c'est hors propos et avec un seul but: critiquer! merci d'agir au lieu de critiquer

Signaler un abus