Ecole de Loudes : le dialogue ouvert sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Ecole de Loudes : le dialogue ouvert

Date : 16/07/2019 | Mise à jour : 17/07/2019 08:51
Partager

Suite au courrier rédigé par les parents d'élèves élus au conseil d'école, le maire de Loudes, Jean-Claude Eyraud, a provoqué un conseil d'école extraordinaire le lundi 24 juin en présence de plusieurs conseillers municipaux, des enseignants et des représentants des parents d'élèves.

Lors de ce conseil d'école extraordinaire, les différents points du courrier que les représentants des parents d'élèves de l'école Ulysse Rouchon avaient rédigé et publié par voie de presse, ont pu être abordés.

>> A lire : En réponse au courrier des parents d'élèves élus, la mairie de Loudes propose un rendez-vous

Voici le compte rendu transmis par les parents d'élèves élus au conseil d'école :

"Jean-Claude Eyraud a annoncé que le budget de la commune ne permettait pas l'embauche d'une ATSEM (agent territorial spécialisé des écoles maternelles, Ndlr) supplémentaire comme le réclamait conjointement l'équipe enseignante et les parents d'élèves depuis 5 ans.

Le maire a également assuré que la classe des Grande Section - CP pourrait bénéficier dès la rentrée d'un emploi en service civique (financé par l'Education nationale et non par la mairie), la directrice en ayant fait la demande auprès des services de l'Education nationale. L'équipe enseignante ayant des craintes sur l'arrivée de cette personne dès le 2 septembre, Mr le maire a assuré mettre à la disposition de l'école une personne de 9h à 12h jusqu'à l'arrivée du service civique. Il n'y aura donc pas d'emploi pérenne pour la classe de GS-CP et le même problème se posera à chaque rentrée avec une interrogation importante sur la présence ou non d'un service civique.

Le mot maltraitance n’était pas le plus approprié, mais nous souhaitions souligner que le manque de personnel pouvait entraîner des situations d’accueil difficiles pour les enfants de maternelle.

Mr le maire nous a ensuite précisé que les travaux de l'école avaient été budgétisés à hauteur de 130 000 €, les premiers travaux (la réfection du toit) devraient être réalisés avant la rentrée de septembre 2019. Les parents d'élèves et l'équipe enseignante ont demandé à ce que les enseignants soient consultés avant la réalisation des travaux afin de ne pas engager des dépenses qui s’avéreraient inutiles par manque de concertation (comme la création d'une cinquième classe qui n'aurait pas lieu d'être).

En ce qui concerne la cantine, à ce jour la mairie ne relève aucun dysfonctionnement."

Fin du communiqué de presse

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalistep le 24 juillet 2019 - 10h09
la discussion dure depuis 5 ans sans résultat autre que des promesses et mensonges . merci aux journaux d'avoir permis de nouvelles promesses .... ou mensonges . d'autre part est il judicieux d'avoir 2 personnes au secrétariat et une seule pour l'école ? est il judicieux d'investir dans une école obsolète depuis des années ?

Signaler un abus

img_journalisteB le 17 juillet 2019 - 01h58
Tout ce bruit pour si peu de choses, heureusement cela sert à remplir les colonnes des journaux locaux !!! Une discussion entre les différentes parties sans toute cette publicité aurait abouti au même résultat !!

Signaler un abus