logo_zoom

Eau potable : l'alerte à la pollution levée entre St-Christophe et Costaros

Date : 20/04/2012 | Mise à jour : 23/04/2012 07:55
Partager

Après Le Brignon et Costaros samedi, Saint-Christophe sur Dolaison, Cayres et Séneujols ont vu l'interdiction de consommer leur eau potable levée ce dimanche 22 avril 2012 à 11h45.

Rappel des faits :



Attention si vous habitez Saint-Christophe sur Dolaison, Le Brignon, Cayres, Séneujols ou Costaros, ne buvez pas l'eau du robinet. Ce jeudi 19 avril 2012, un arrêté préfectoral a été distribué aux habitants de Saint-Christophe sur Dolaison, Le Brignon, Cayres, Séneujols ou Costaros avertissant d'un "important risque sanitaire". En cause : une pollution bactériologique due à une forte contamination fécale autour de la source Fontaurige située à Cayres.

>>> Téléchargez l'arrêté préfectoral de ce jeudi



A Costaros, on sort la sono

Selon l'arrêté préfectoral, les paramètres bactériologiques sont largement dépassés en ce qui concerne l'Escherichia Coli et les entérocoques. L'eau est donc impropre à la consommation,

Après Le Brignon et Costaros samedi, St-Christophe sur Dolaison, Cayres et Séneujols ont vu l'interdiction de consommer leur eau potable levée ce dimanche 22 avril 2012 à 11h45. L'arrêté préfectoral est donc levé sur recommandation de l'Agence régionale de santé (ARS).

pour la boisson, la cuisson et l'hygiène dentaire ; il est conseillé, à défaut, de la faire bouillir. L'eau est impropre à la consommation jusqu'à nouvel ordre.
L'arrêté préfectoral a été émis ce jeudi à la mi-journée. Aussitôt, les conseillers municipaux ou agents des communes concernées ont fait le tour des habitations pour le distribuer et prévenir la population. A Costaros, on a même sorti la sono pour faire une annonce dès 16 heures. L'arrêté est également affiché dans les cinq mairies en question.



Les réseaux interconnectés au moment de la contamination

Les prélèvements ont été effectués ce lundi 16 avril 2012 sur le réseau du Syndicat des eaux et d'assainissement (SIAEP) de Cayres – Solignac, sur la commune du Brignon, au lieu-dit Bizac. Cependant, la contamination se situe au niveau de la source Fontaurige à Cayres. Or les cinq communes concernées par l'arrêté ne sont pas desservies par la même source. Par exemple, à Costaros, c'est la source Roulon Bas qui alimente la population. Pour autant, la consommation de l'eau du réseau tout entier est actuellement interdite car les réseaux étaient interconnectés au moment de la contamination.

Toute la commune de Saint-Christophe-sur-Dolaison n'était pas concernée par l'arrêté. Seuls le sont les villages de : Jabier, Espale, Céreyzet, Freycenet, Naves, Chamard et Lic.

En tout état de cause, il est conseillé de ne pas utiliser l’eau de ces communes pour des usages alimentaires (boissons, préparations des aliments) et à défaut la faire bouillir. Les personnes les plus à risques sont les femmes enceintes, les jeunes enfants et les personnes âgées. La consommation d’eau contaminée peut engendrer des troubles gastro-intestinaux en général bénins. En cas de doute, il est conseillé de consulter un médecin.


« Un retour à la normal le plus rapide possible»

« Dès que nous avons appris qu'il y avait contamination, la source Fontaurige a été déconnectée du réseau », explique Sylvain Dejoux, directeur adjoint du Syndicat du Gestion des Eaux du Velay, dont dépend le SIAEP de Cayres – Solignac. « Des mesures de désinfection importantes ont été mises en œuvre pour un retour à la normal le plus rapide possible, poursuit-il.
Les prélèvements effectués exigent des délais de culture. Nous n'aurons les premiers résultats provisoires qu'en fin de journée ce vendredi et les résultats définitifs samedi en cours de journée, en espérant qu'ils nous permettront de lever l'interdiction».



Des bouteilles d'eau distribuées

Ce vendredi matin, des bouteilles d'eau ont été livrées en mairies de Cayres et Séneujols. La population est invitée à venir se fournir sur place. « Nous avons même fait du porte à porte ce vendredi matin sur la commune pour distribuer des bouteilles », précise Serge Boyer, le maire de Séneujols. Des livraisons supplémentaires pourraient avoir lieu sur les autres communes concernées si les analyses qui sont en cours le justifient.


Quelles causes ?

Quant à la cause de la pollution. Elle n'a pas encore été établie formellement. « Pour l'heure, la priorité est à la désinfection, insiste Sylvain Dejoux, mais non pouvons dire qu'il s'agit d'une pollution due au contexte environnemental de la source. » En clair, les précipitations de ces derniers jours et la fonte des neige auraient lessivé le terrain en surface, pour contaminer les sous-sols.
L'évocation d'une contamination fécale laisse à penser que des déjections, probablement de bétail, se sont répandues jusqu'à la source. Hypothèse à confirmer.



Des analyses en cours...

Une enquête épidémiologique conduite par la CIRE (Cellule de l’institut de veille sanitaire en région), en lien avec l’ARS, a été conduite auprès des professionnels de santé (pharmaciens et médecins) afin d’évaluer l’impact de cette pollution sur la santé des habitants.
Selon l'ARS, les premiers résultats montrent qu’il n’y a pas d’impact sanitaire sur la santé de la population concernée. D’autres analyses de l’eau sont en cours, les résultats sont attendus pour dimanche. Ils conditionneront le maintien ou la levée de l’interdiction de consommation.


Annabel Walker

Vous aimerez aussi

Commentez

img_journalisteCR le 23 avril 2012 - 13h51
jeudi 12-04, j'ai été prise d'énormes maux de ventre, je suis allée en consultation chez le médecin le mardi suivant; ventre douleureux et très enflé, on m'a prescrit des antispasmodiques pour cinq jours mais rien n'y a fait depuis c'est mon mari qui a pris le ralais avec en plus des selles liquides. nous habitons le bourg du brignon et nous n'avons rien consommé ailleurs que chez nous et des habitants du lotissement ont également été malades avec leurs enfants. alors quels infos croire ?

Signaler un abus

img_journalisteRG le 21 avril 2012 - 15h16
Cette pollution est due à une fonte trop rapide des neiges qui a contaminé le captage.Ce n'est qu' un avertissement car nous n'avons pas d'agriculture intensive en amont. Mais comment sera l'avenir avec de gros épandages de lisier de la future porcherie et ce projet de décharge.Aujourd'hui pensons à nos enfants!...

Signaler un abus

img_journalisteb le 21 avril 2012 - 10h22
A choisir, le préfère être contaminé par les germes actuels et aller souvent au W.C. plutôt que par les lixivias de Sita-Suez et aller au cimetière à cause d'un beau cancer. Soyez responsable dans les 2 cas. Et pensez aux générations futures

Signaler un abus