Du vintage haut de gamme à Saint-Etienne sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Du vintage haut de gamme à Saint-Etienne

Date : 16/03/2015 | Mise à jour : 16/03/2015 19:03
Partager

Ce genre de lieu n'ouvre que très rarement dans la ville-préfecture de la Loire. MG Galerie a débuté son activité le 28 février dernier. Son créateur, un Stéphanois, a parié sur le centre-ville, avec un magasin situé cours Victor Hugo.

"Etant né à Firminy, ville du Corbusier, j'étais prédestiné au design et à l'architecture du XXe siècle", lance Maxime Grail, le créateur de la galerie. Installée dans une ancienne pharmacie, elle propose des meubles et des objets de décoration "essentiellement des années 1950, 1960, 1970", précise ce trentenaire qui a habité pendant dix ans à Paris. Il y a travaillé comme expert en mobilier du XXe siècle pour des maisons de vente parisiennes.

Expert indépendant depuis deux ans, il a souhaité un retour à sa région natale : "J'ai voulu revenir à Saint-Etienne, car je trouve qu'il manquait ce genre d'établissement dans l'offre existante [...] et puis nous sommes dans une ville qui repart de l'avant, ça se ressent, c'était important pour moi de participer à ça", explique ce "Stéphanois fier". Sur une table, on trouve posé le récent article (très flatteur) du Monde sur Saint-Etienne.

On trouve ici de la photo d'architecture, du dessin, des lithographies, des lampes, des canapés... Des pièces pouvant aller de 50 à 6 000 euros : "nous privilégions la qualité à la quantité". Les objets présentés ont été créés par des pointures du design : bureau du designer américain Georges Nelson, table du céramiste Roger Capron, banquette de Jacques Hitier, tabouret de Charlotte Perriand. La clientèle visée : "des amateurs déjà éclairés à la recherche d'une pièce rare, mais aussi des novices car c'est aussi le but d'un concept comme celui-ci".

Pour autant, un tel commerce a t-il une clientèle potentielle à Saint-Etienne ? La réponse est oui, selon le galeriste. "Saint-Etienne est tournée vers le design, ça se ressent". Il a choisi de s'installer en centre-ville : "je trouve que c'est un emplacement magnifique", explique t-il à propos de ce bâtiment datant de 1862. "Nous sommes ici dans un quartier très porteur culturellement, à deux pas des Halles, du Musée d'art et d'industrie, de la Serre des Beaux arts". Les débuts sont prometteurs, avec plusieurs ventes déjà enregistrées, et un succès pour l'exposition Et lux fuit, organisée par la galerie, dans le cadre de la Biennale. Le lieu devrait accueillir une exposition tous les trois mois, sur des thèmes variés. 

S. B.  

MG Galerie
1 cours Victor Hugo à Saint-Etienne
Page Facebook

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteW le 17 mars 2015 - 10h11
Il est peu idiot de toujours demander si " une clientèle locale existe pour ce type de commerce à St Etienne " . Tout le monde n'achète pas de l'art et du vintage tous les jours ! A l'évidence, ce commerçant utilise sa vitrine comme un showroom et s'adresse à une clientèle beaucoup plus large, sans exclure bien entendu les stéphanois. Les choses sont bien plus complexes et tant mieux d'ailleurs.

Signaler un abus

img_journalistel le 16 mars 2015 - 21h11
superbe boutique où je suis passée ce samedi. beaucoup de beaux bouquets de fleurs accompagnent les objets. De qui faire oublier le restaurant bar assez répugnant qui fut installée bien avant la pharmacie . bon courage en tout cas.

Signaler un abus