Droits de l'enfant : la Convention internationale fête ses 30 ans sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Droits de l'enfant : la Convention internationale fête ses 30 ans

Date : 09/11/2019 | Mise à jour : 12/11/2019 11:55
Partager

Ce samedi 9 novembre, le Conseil Municipal des jeunes s’est réuni à la Mairie du Puy afin de fêter les 30 ans de la convention internationale des droits de l’enfant de l’UNICEF, un texte fondamental pour les droits de l’enfant. Pour le même motif, une projection gratuite du film « Sur le chemin de l’école » aura lieu le 16 novembre à 14h au Centre Pierre Cardinal.

Mains posées à plat sur la table pour se donner de la hauteur et du tact, Victorine, 12 ans, membre du Conseil Municipal des jeunes, se lance dans un discours haletant sur les droits de l’enfant, en faisant l’éloge d’un texte fondamental qui fête aujourd’hui ses 30 ans : la convention internationale des droits de l’enfant (CIDE). Considéré comme le premier texte obligatoire qui reconnaît des droits à l’enfant, il a été signé et ratifié par tous les pays du monde en 1989. (à l’exception des États-Unis qui l’ont signé mais pas ratifié). « Ce texte reconnaît explicitement les moins de 18 ans comme des êtres à part entière, porteurs de droits sociaux, économiques, civils, culturels et politiques, des droits fondamentaux obligatoires et non négociables » explique Marc Jouve, président de l’UNICEF Haute-Loire. Parmi ces droits, on retrouve le droit à l’identité, à la santé, à l’éducation, à la vie en famille, le droit d’être protégé de la guerre, de la violence, de l’exploitation mais aussi le droit de s’exprimer, comme ont choisi de le faire quelques membres du Conseil Municipal des jeunes ce samedi.

Des jeunes dévoués à la cause

C’est en mai 2017 que 21 écoliers de CE1 et CM2 ont été élus pour constituer le Conseil Municipal des jeunes. Le but : permettre aux élus municipaux de découvrir et de prendre en compte les idées de ces derniers afin de mettre en place des actions. « C’est important d’entendre l’avis des jeunes, ils apportent de la fraîcheur, et puis ce groupe là est très investi » lance Catherine Chalaye, adjointe au Maire. En effet, ils sont tous dévoués corps et âme à la cause des droits de l’enfant, comme Anouck, 12 ans, du collège Saint-Régis, qui aimerait même aller encore plus loin : « plus tard j’aimerais faire un voyage humanitaire au Caire, en Égypte, pour aider à construire des écoles, amener de la nourriture pour qu’ils soient dans les meilleures conditions ». Arthur lui, 12 ans, de l’école Saint-Louis, rappelle la chance qu’ont les enfants en France : « On a beaucoup de chance ici, on peut aller à l’école, manger normalement, il y a d’autres enfants qui n’ont pas cette chance, ce n’est pas juste ». Car comme le rappelle Marc Jouve, c’est encore trop d’enfants qui n’ont pas accès à ces droits : « 265 millions d’enfants sont déscolarisés dans le monde, 230 millions n’ont pas d’identité et 150 millions sont contraints à travailler ». Des chiffres alarmants, mais aussi de grosses avancées depuis l’engagement de la CIDE : « depuis sa signature, il y a 30 ans, la mortalité des enfants de moins de 5 ans a baissé de moitié et 2,6 milliards ont pu accéder à une eau potable » explique Marc Jouve.

Une projection de film gratuite

Le 16 novembre à 14 h, au Centre Pierre Cardinal, toujours pour fêter les 30 ans de la CIDE, le Conseil Municipal des jeunes présentera une projection gratuite du film « Sur le chemin de l’école » narrant les péripéties de quatre enfants africains qui empruntent chaque semaine un long chemin dangereux pour aller à l’école. « Il y a deux ans, c’était une journée sur le thème des jeux, cette année c’est sur l’éducation » précise Catherine Chalaye. La projection du film sera suivie d’un débat et d’un goûter.

F.R.





 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...

Soyez le premier à émettre un commentaire