Des tensions à l’Institut de cancérologie Lucien-Neuwirth sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Des tensions à l’Institut de cancérologie Lucien-Neuwirth

Date : 07/09/2019
Partager

La CGT s’inquiète de la situation au sein de l’unité de radiothérapie de l’Institut de cancérologie Lucien Neuwirth à Saint-Priest-en-Jarez. Et une note de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) confirme ses craintes.

"Ce qui se passe dans le service de physique médicale de l’unité de radiothérapie à l’IC.L.N. de St Etienne, est l’illustration parfaite de l’application d’une politique de gestion d’établissement, exclusivement financière, au détriment de l’humain et surtout maintenant, au détriment de la qualité et de la sécurité des soins", écrit la CGT.

Dans son rapport du 30 juillet, publié sur son site, l’Autorité de Sureté Nucléaire, s’interroge sur un certain nombre de pratiques constatées dans le service de radiothérapie de l’I.C.L.N., lors de son inspection des 9 et 10 juillet 2019. Elle note : « la situation de grande fragilité de l’unité de physique médicale… qui augmente les risques d’erreur et s’avère préoccupante ».

"Pressions et menaces de sanctions à l’encontre des physiciens, font que sur 8 physiciens, il n’en reste plus que 3, voire moins certains jours", affirme la CGT. Et de poursuivre: "L’ASN a bien noté que le maintien de l’activité avec cet effectif, génère des risques pour la sécurité des soins. Pour pallier cette situation la direction a fait appel à des physiciens privés prestataires de Montpellier, qui ont mis en place une organisation de dosimétrie à distance. L’Autorité de Sureté Nucléaire s’y est montrée défavorable, et demande un certain nombre de préconisations, avant la mise en place de cette prestation. Grâce à l’intervention de l’ASN, la double validation des dosimétries a été maintenue..."

Pour tenter de retrouver une qualité et une sécurité de soins, les salariés de l'ICLN sont appelés à participer à la journée de mobilisation de la CGT Santé Action Sociale, le 11 septembre, avec un pique-nique devant l’établissement, avec distribution de tracts aux usagers.

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteAnonyme le 8 septembre 2019 - 12h03
Moi qui ai travaillé dans cet établissement, je confirme totalement les commentaires ci-dessous du 7/09.

Signaler un abus

img_journalisteAnonyme le 7 septembre 2019 - 20h28
Quand on lit "CGT" la suite des propos perdent toute crédibilité. Ce syndicat détruit notre nation et nos entreprises en collaboration avec nos derniers gouvernements.

Signaler un abus