Des salariés de Casino venus de toute la France pour manifester sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Des salariés de Casino venus de toute la France pour manifester

Date : 16/09/2014 | Mise à jour : 17/09/2014 09:16
Partager

Des délégués syndicaux et délégués du personnel principalement, se sont rendus devant le siège stéphanois du groupe, ce mardi 16 septembre. Ils dénonçaient une "baisse drastique des effectifs au sein des supermarchés et hypermarchés".

3 supermarchés ou hypermarchés de la région stéphanoise étaient représentés. Dont des salariés du Casino de Ratarieux, de Saint-Priest-en-Jarez. "Au rayon poisson, on se retrouve régulièrement sans personne pour tenir le stand, à cause du non remplacement du personnel absent", lance Marie-Josée, employée à la coupe traiteur. Elle fait partie des 75 salariés de ce supermarché, "mieux loti que les autres en terme de personnel", selon elle. "Les absents sont remplacés par des vendeurs des fruits et légumes, boucherie...on pénalise forcément un rayon avec ce mode de fonctionnement", renchérit Patrick, boucher dans le même supermarché.

La direction de la communication de Casino nous indiquait ce mardi après-midi "réfuter totalement l'accusation d'une baisse des effectifs". "Dans les supermarchés et hypermarchés, nous avons recruté au 1er semestre 2014 551 personnes en CDI, dont 70 % ont moins de 26 ans, et presque 6 500 salariés en CDD", nous explique t-on. "Nous prévoyons de recruter en alternance 500 jeunes d'ici à la fin de l'année". La direction du groupe précise aussi que "l'UNSA a perdu sa représentativité au sein des comités d'entreprises, nous avons toujours conservé un bon dialogue social avec les syndicats".



"L'image que donne Casino est erronée"

Ils sont environ 50 à s'être rassemblés ce mardi, pendant le temps de midi. Tous travaillent dans des supermarchés ou hypermarchés Casino. Ils viennent de toute la France : Béziers, Nîmes, Oyonnax, Dijon, Clermont-Ferrand, Paris, Toulouse...Martine Laguerre est la déléguée UNSA Casino (syndicat minoritaire dans le groupe). Elle occupe un poste dans la restauration au sein du groupe stéphanois, dans la
Ville rose : "depuis environ un an et demi, nous observons une baisse drastique des effectifs, un non remplacement des absents, tout cela crée de mauvaises conditions de travail", explique la responsable syndicale. L'UNSA est la seule à avoir appelé au mouvement ce mardi. Ce que tous veulent dénoncer, c'est "l'image erronée que donne Casino à l'extérieur". "Celle d'une entreprise qui traite bien ses salariés, qui signe nombre d'accords comme ceux sur les risques psycho-sociaux...". Parmi les revendications des manifestants, on pouvait citer également : "la difficulté à prendre des congés payés et la réorganisation négative et déstabilisante des magasins".



S. B.

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteG le 16 septembre 2014 - 23h01
Notons tout de même comment la direction ne répond pas au problème posé. Le syndicat parle d'effectif insuffisant. La direction répond par le nombre de recrutements. La vraie question est de savoir combien de salariés faudrait-il pour travailler dans de bonnes conditions, et combien y en a-t-il ? Si l'on parle de recrutements, il faudrait aussi parler des départs. Ensuite, parler du nombre de recrutements en CDD est aussi trompeur. Le chiffre peut vite monter.

Signaler un abus

img_journalisteF le 16 septembre 2014 - 17h45
A force de mettre les salariés en colère,le patronat joue avec le feu.C'est un grand retour en arrière que P Gattaz veut mettre en place avec les socialiste libérale.Un salaire inférieur au s.m.i.c,plus de 35 heures,2 jours fériés en moins et j'en passe,alors que la vie est de plus en plus chère on nous demande encore des sacrifices et les riches sont encore plus riches,nos jeunes n'auront même pas la retraite,puisqu'ils travailleront "peut-être" tard et jusqu'à l'âge de 65 ans.Eh bien non

Signaler un abus