Des espaces verts écolo à St-Georges d'Aurac grâce aux lycéens sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Des espaces verts écolo à St-Georges d'Aurac grâce aux lycéens

Date : 04/04/2019 | Mise à jour : 09/04/2019 12:09
Partager

L'utilisation du « Végétal Local » en espaces verts fait l'objet d'un partenariat entre le lycée agricole George Sand d'Yssingeaux et la mairie de Saint-Georges d'Aurac.

Le patrimoine végétal local est au cœur du réaménagement du centre bourg de Saint-Georges d'Aurac. Grâce à une initiative novatrice de la commune, pas moins de 40 espèces de végétaux locaux, soit 2 400 pieds, vont être implantés par les élèves de Bac Pro Aménagements Paysagers et CAPA (Certificat d'aptitude professionnel agricole) Jardinier Paysagiste au cours de la semaine.

En espace rural pour préserver la biodiversité sur les zones de transition avec la campagne voisine, l'implantation de ces végétaux locaux, adaptés au climat et au sol, est un véritable challenge. Ces végétaux sont en adéquation avec la faune autochtone (source de nourriture, pollen, graines, fruits, plante hôte), les interactions multiples vont permettre de conserver ces équilibres nécessaires à la vie des écosystèmes. En intégrant par exemple des plantes mellifères si recherchées pour leur nectar par les abeilles et papillons, cela participe au maintien du butinage, de la pollinisation. Sans oublier que les habitants profitent de ce spectacle sous leurs fenêtres.

Pas des mauvaises herbes

Avec divers partenaires (comme les pépinières Darne, Fournel, les pépinières du Velay, le Conservatoire Botanique National du Massif Central, les professionnels du Paysage…), la réflexion au lycée George Sand est engagée depuis 2015. Elle se concrétise cette année par une implication importante des enseignants et de leurs élèves de la filière Paysage sur plusieurs chantiers. La démarche est animée par Catherine Ollier, chargée de projet Végétal Local dans l'établissement.

Choix judicieux de végétaux, collecte de graines, mise en production de pieds mère, écoconceptions paysagères, implantation sont au programme pour, in fine, essayer de créer une dynamique sur le territoire pour produire ces végétaux localement. "Ces plantes locales peuvent parfois nous paraître comme banales ou pire encore comme de « mauvaises herbes », remarque l'encadrement du lycée, mais par leur rusticité, elles permettent aussi aux services verts des collectivités, à l'heure du ZéroPhyto, de limiter les coûts d'entretien et aussi d'arrosage. Elles offrent une palette infinie de formes et de couleurs." Il faudra bien sûr un peu de formation des personnels techniques pour bien les reconnaitre et les gérer.

Bientôt la Fête des Plantes

Ces actions permettent également de sensibiliser les futurs professionnels que sont les élèves aux nouvelles attentes dans le monde du paysage. De plus en plus de marchés publics ou privés demandent de prendre en compte une composante environnementale en intégrant sur les aménagements plus de « naturalité » : le végétal local peut y répondre d'après le lycée yssingelais.

Après le chantier de Saint-Georges d'Aurac, le lycée George Sand donne rendez-vous à la Fête des Plantes à Chavaniac-Lafayette le 1er et 2 juin 2019 où le jardin nature sera à l'honneur.

 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...