Des blogueurs pour faire connaître Saint-Etienne à l'extérieur sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Des blogueurs pour faire connaître Saint-Etienne à l'extérieur

Date : 07/10/2014 | Mise à jour : 08/10/2014 09:57
Partager

Depuis l'an dernier, l'office de tourisme de la ville invite des blogueurs spécialisés dans le tourisme, à venir découvrir la ville et ses extérieurs. En espérant des retombées suite à leurs posts.

"Nous ciblons des profils de blogueurs plutôt urbains, avec un blog orienté sur des visites insolites". Anne-France Decroix est responsable du pôle promotion-communication à l'office de tourisme de Saint-Etienne. C'est elle ou sa collègue qui accompagne les blogueurs lors de leur venue dans la Loire : 3 pour l'instant ont été convaincus par la proposition d'un city break, séjour court, en terres stéphanoises, tous frais payés (sauf le transport) par l'office de tourisme. "En tout, cela revient à chaque fois à environ 200 euros, entre la nuitée, le déjeuner et le dîner". Cette dépense est financée par l'office de tourisme. Ce dernier travaille en collaboration avec d'autres réseaux de promotion touristique, comme le cluster Rhône-Alpes et tourisme, pour intégrer Saint-Etienne au circuit d'un blogueur invité. 

Un influent blogueur espagnol

Le premier à être venu découvrir Saint-Etienne et ses alentours a été l'Espagnol Diego Ponz. Cet influent blogueur (Viajar con Diego) enregistre à chacune de ses vidéos plusieurs milliers voire plusieurs centaines de milliers de vues. L'an passé, il est venu pendant 2 jours à Saint-Etienne. Résultat, la ville se trouve intégrée à sa vidéo sur Rhône-Alpes, visionnée plus de 140 000 fois sur Youtube. On peut ainsi y voir la Cité du design, l'église du Corbusier ou encore les Gorges de la Loire. "Les blogueurs ont souvent soif de découverte, ils sont assez ouverts", note Anne-France Decroix, qui indique que 10% du fichier des relations presse est désormais consacré aux blogueurs. Mais alors quelles sont les retombées de ces invitations pour le territoire ? "Elles sont difficiles à mesurer", admet Anne-France Decroix, "mais les articles sur Saint-Etienne et la région génèrent en général deux fois plus de trafic que les autres, ainsi que des commentaires très positifs".  

Des billets positifs

La ville a également accueilli les lyonnais de Lyon city crunch, qui ont par la suite publié un billet "Saint-Etienne, capitale mondiale des hipsters", lu plus de 19 600 fois. Enfin, la dernière à avoir tenter l'expérience d'un court-séjour à Saint-Etienne, c'est Géraldine, du blog parisien Louise going out. Elle a écrit plusieurs posts très positifs sur la ville. La jeune femme avait remporté son ticket pour Saint-Etienne lors d'une rencontre organisée à Paris par l'office de tourisme avec 20 blogueurs : "la plupart du temps, ils sont séduits par ce qu'on leur propose, ils sont sensibles à la thématique du design". Un autre workshop comme celui-ci est déjà prévu l'an prochain. L'office de tourisme aimerait amener à Saint-Etienne 5 blogueurs par an. Des blogueurs pour qui se pose quand même cette question : peut-on critiquer un séjour offert ?  

S. B. 

"J'ai été ravie de passer deux jours à Saint-Etienne"

Géraldine tient le blog Louise going out. Elle explique : "on m'a très bien "vendu" la région et donné envie d'y aller, notamment pour le site Le Corbusier -j'adore son travail- c'était une première pour moi d'être invitée comme ça". Elle poursuit " je ne pensais pas qu'il y avait autant de choses à voir à Saint-Etienne, autant de musées surtout. Je retiens de la ville son dynamisme en matière de design et sa bonne communication en ce qui concerne son patrimoine. Et aussi la gentillesse des Stéphanois, qui m'ont beaucoup écrit suite à la parution de mon article." Sur la question du recul et de la critique possibles ou non lorsqu'on est invitée, elle répond : "Oui, c'est possible de critiquer. En l’occurrence, je n'ai rien à redire sur ce séjour. J'ai passé de bons moments. Sinon, si ça avait catastrophique, je n'aurais pas fait d'article, rien ne m'y obligeait". Son blog enregistre 300 à 400 visiteurs par jour. "Pour mon article sur Saint-Etienne, j'ai eu un pic à 2900 visiteurs en une journée et à 1000 les deux jours suivants."

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteAL le 8 octobre 2014 - 09h20
@G : votre commentaire est tout en contraction. Vous dîtes "notre maire" donc vous êtes stéphanois. Vous dîtes ensuite "flâner [...] pour [...] y découvrir les commerces". Si vous êtes stéphanois, vous les connaissez déjà ces commerces. Vous parlez du bruit, de la pollution. Trouvez-moi en France une ville de population équivalente (ou supérieure) à Saint-Étienne sans un bruit et sans pollution ! Quant aux terrasses de café, je vous invite à vous asseoir Place Neuve ou Rue des Martyrs.

Signaler un abus

img_journalisteG le 7 octobre 2014 - 22h08
Bientôt, grâce à notre maire, le blogeur pourra écrire : « Saint-Étienne, la seule ville de France où l'on remet de la voiture là où elle n'a plus sa place. Comme toute ville de taille respectable, j'ai cherché à flâner dans les zones piétonnes du centre-ville pour quelques emplettes et y découvrir les commerces. Hélas, impossible. Il y avait des voitures partout. Le bruit, la pollution. C'était insupportable. Ne parlons pas d'un café en terrasse. Je suis vite rentré chez moi du coup ».

Signaler un abus