Décès de François Dubanchet, ancien maire de Saint-Etienne sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Décès de François Dubanchet, ancien maire de Saint-Etienne

Date : 26/03/2019 | Mise à jour : 27/03/2019 06:58
Partager

François Dubanchet, ancien maire de Saint-Étienne, est décédé à l’âge de 95 ans.

Maire de Saint-Victor-sur-Loire avant sa fusion de cette commune avec Saint-Étienne, en 1968, le Centriste François Dubanchet devint 1er adjoint de Michel Durafour de 1971 à 1977. Élu sénateur de la Loire en 1974, puis maire de Saint-Étienne en 1983, réélu en 1989, François Dubanchet, aura toujours aimé et défendu sa ville. Le 21 avril 1994, il démissionne, alors qu'il avait annoncé quelques mois plus tôt son intention de passer la main. Une conséquence de la privatisation du service de l'eau et de l'augmentation de son prix. La ville lui doit: l’Espace Fauriel, le Golf, les musées de la Mine ou d’Art moderne, la Fête du livre, la créations de zones d'activités... 

Réaction de Gaël Perdriau, maire de Saint-Étienne, président de Saint-Étienne Métropole


«François Dubanchet, aura mené, avec une belle réussite et une volonté sans faille, de nombreux projets qui ont permis à Saint-Étienne de retrouver une dynamique après des années de crise économique. Je pense plus particulièrement à l'ancien site de Manufrance qui était à l'abandon et qu'il a transformé en centre de congrès avec des bureaux et l'école supérieure de commerce, la réhabilitation de l'ancienne friche Giron ou encore la création de zones d'activités ou industrielles comme Molina la Chazotte. François Dubanchet avait cette fibre stéphanoise faite de simplicité, de chaleur humaine, de proximité, de persévérance, quelles que soient les difficultés rencontrées. Il savait, avec une rare générosité, se mettre au service de ses concitoyens qu'il défendait inlassablement et qui le lui rendaient bien. Il n'aura pas ménagé non plus ses efforts pour renouveler le paysage urbain de Saint-Étienne avec des projets qui aujourd'hui font l'unanimité tels que la création du golf sur une ancienne décharge, ou l'aménagement des places publiques. J'ai eu la chance de le côtoyer régulièrement. Ses conseils étaient toujours judicieux et plein de bon sens. Il y a quelques mois encore, j'avais eu plaisir à le revoir, en compagnie de son fils Bruno avec qui j'ai partagé 13 ans de vie municipale de 1995 à 2008".

Réaction de Maurice Vincent, ancien maire de Saint-Etienne et sénateur de la Loire:


"François Dubanchet vient de nous quitter après une vie consacrée à l’action publique, de la chambre d’agriculture au conseil départemental, à la ville de Saint-Etienne et au sénat. Au-delà des divergences politiques, chacun appréciait sa faconde et sa bonhommie, qui n’excluaient pas une grande détermination et des convictions affirmées, toujours exprimées dans le respect des personnes et de leurs engagements. J’ai particulièrement apprécié sa chaleur humaine, sa convivialité et le recul qu’il avait su prendre au terme de ses mandats de maire et de sénateur, à l’occasion de rencontres que j’avais sollicitées en 2011, au moment de renégocier le dossier de l’eau. Je garderai le souvenir d’un homme de terroir, pragmatique, très attaché à sa ville qu’il a servie en cohérence avec ses convictions".

Réaction de Lionel Boucher, président de l’UDI de la Loire

"À l’annonce du décès de François dubanchet, je ne peux que me souvenir de celui qui fut une figure marquante de notre ville, un Homme au caractère affirmé, mais respectueux des autres, de ses équipes comme de ses opposants. Homme engagé au Centre de l’échiquier politique après un parcours dans les instances agricoles, il fut adhérent du MRP avant de rejoindre l’UDF. Je me souviendrai d’un homme simple, plus fin qu’il ne voulait bien à le laisser paraître. Extrêmement travailleur, il prenait ses rendez-vous dès 5h le matin, pour garder chaque soir la porte de son bureau ouverte à ses équipes. Il aura, avec le talent nécessaire, réussi à faire vivre des individualités fortes. Il restera la figure tutélaire des années de mandats de Christian Cabal, Jean-Pierre Philibert, Françoise Grossetête ou encore Michel Thiollière à qui il a laissé son siège, en faisant fi des pressions. Sénateur dès 1974, Je l’ai rencontré sur la fin de son second mandat municipal en 1994 et surtout après, avec Gilles Artigues, dans sa maison de Saint-Victor. Il y recevait les élus Ligériens, pour prodiguer des conseils, partager des souvenirs toujours autour d’un verre de whisky..."

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteAnonyme le 1 avril 2019 - 10h57
@12h06 je vous rejoins : combien d'entreprises ont été obligées de s'expatrier en région lyonnaises en raison du manque d'infrastructures sur la région stéphanoise ? Regarder les liaisons TGV depuis son arrivée à Sainté en 1980.... aucun bonification. Anormal de mettre autant de temps en voiture et en train entre les 2 villes... C'est sur si tu es fonctionnaire ou chômeur tu peux supporter d'arriver en retard.... pour les autres : étudiants ou salariés, c'est le stress assuré

Signaler un abus

img_journalisteAnonyme le 27 mars 2019 - 22h29
@12h06, et pourquoi une meilleure liaison entre les 2 villes ne bénéfiecierait pas 100x plus à Lyon qu'à Saint-Etienne (plus de gens qui veulent aller la journée à Lyon car plus dynamique...). Quoiqu'il en soit, je vous rejoins sur la liaison ferroviaire (moins sur l'A45), il faut améliorer la liaison

Signaler un abus

img_journalisteAnonyme le 27 mars 2019 - 12h06
Condoléances à sa famille. Malheureusement pour les stéphanois, Mr Dubanchet n'a pas été très ambitieux, ni visionnaire pour sa ville : l'A45 et la construction d'une vraie liaison ferroviaire entre les vilains et nous auraient permis de sauver St Etienne

Signaler un abus