Covid-19 : Les groupes de musique ne sont pas épargnés sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Covid-19 : Les groupes de musique ne sont pas épargnés

Date : 03/08/2020 | Mise à jour : 04/08/2020 19:55
Partager

Au milieu des grands festivals victimes du virus se dressent les groupes de musique indépendants. Dans un contexte où le monde de la musique est en pleine hibernation, ces derniers tentent tant bien que mal de relever la tête.

 

Le Covid-19 n’en finit plus d’asphyxier le monde de la musique, laissant place à un chaos général qui n’a fait qu’augmenter la frustration des travailleurs du spectacle ces derniers mois. Dans cette situation, les festivals qui animent le département sont les premiers à trinquer à cause de leur grande affluence. Parmi eux, le festival Celte en Gévaudan, qui était prévu le 6 août, a été annulé. Même chose pour les Nuits de Saint-Jacques, reporté en 2021. Mais qu’en est-il des petits groupes indépendants qui sillonnent les bars et les salles de spectacles de la région pour se produire ?



« C’est une frustration énorme »

Maxime Liotier est bassiste dans le groupe punk rock Foxhole, un collectif composé de 4 étudiants. Abattu, il revient sur l’annonce du président de la République du 16 mars : « quand on a appris qu’on allait être confiné, ça a été une frustration énorme. On avait 15 dates de prévues entre mars et août, et 14 d’entre elles ont été annulées. On s’est retrouvé sans rien ». Même scénario pour le groupe de post-punk/garage rock Sink Deeper (anciennement MADD), pour qui les mauvaises nouvelles sont arrivées très tôt : « les annulations de concert sont tombées avant même le confinement, les gérants de bars ont préféré anticiper la situation et annuler nos dates » regrette Hugo Gibert, le guitariste du groupe. Évidemment, en plus de représenter un arrêt brutal dans leur activité musicale, cette épidémie a aussi créée un manque à gagner : « Nous avons une caisse commune qui nous sert à améliorer notre matériel de musique et qu’on utilise pour les dépenses du groupe. Sans concert, il n’y a pas d’argent qui rentre. Face à ça, il faut savoir rebondir » souligne Hugo.

« Il faut savoir rebondir »

Même si le virus a marqué un grand coup de frein dans les activités des groupes, il en fallait plus pour démonter le moral de certains, lesquels ont décidé de tirer le meilleur de cette sinistre période. Foxhole et Sink Deeper en font parti : « Nous avions un album à préparer. Avec le confinement on avait tout notre temps, donc on y a travaillé dessus un maximum. On pense qu’il sortira en novembre » lance Maxime. Pour le groupe Sink Deeper, c’est un EP qui va voir le jour « grâce » au coronavirus : « On a voulu tirer le meilleur de cette crise en mettant sur pied un nouvel EP, on prévoit de le sortir le 26 septembre ». Et puis, si la crise a permis d’avancer sur certains projets, elle a aussi ouvert les yeux des artistes sur des aspects qui touchent de près le monde de la musique : « avec ce virus et l’impossibilité de se produire sur scène, on a aussi beaucoup misé sur la communication avec les réseaux sociaux, histoire de montrer qu’on était encore là malgré cette période compliquée. C’est là qu’on s’est rendu compte de l’importance de rester en contact avec le public » affirme Maxime.

Prochaines dates des groupes

Sink Deeper : 29/08 au festival Campagn'Art (Montfaucon-en-Velay)
Foxhole : 16/08 au Ash Burry (Clermont-Ferrand)

Un avenir incertain

Même si le confinement est terminé, la situation sanitaire est encore périlleuse. Mais les Sink Deeper essayent de rester positifs : « On recommence petit à petit à programmer des dates, notre prochain concert aura lieu fin août. On a même réussi à remplir l’agenda du mois de septembre avec une date toutes les semaines. On espère que la situation va rapidement revenir à la normale » lance Hugo. Du côté de Foxhole, le planning commence peu à peu à se remplir également, mais Maxime n’a peur que d’une chose : « on craint la déprogrammation des concerts. La situation reste instable et l’avenir est incertain ».

F.R

 

 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...