Covid-19 : 75 personnes analysées après deux cas positifs à Landos sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Covid-19 : 75 personnes analysées après deux cas positifs à Landos

Date : 24/07/2020 | Mise à jour : 27/07/2020 08:18
Partager

(Mise à jour 16 heures) Deux animateurs du centre de loisirs de Cayres-Pradelles sont positifs au Covid-19. A ce stade seuls les enfants et personnels sont considérés comme personnes contacts et invités à réaliser un dépistage. Leurs familles sont invitées à rester isolées et à respecter les mesures barrières.

Après l’apparition de symptômes chez deux animateurs du site de Landos, leur dépistage au coronavirus s’est avéré positif mercredi 22 juillet, nous confirme le maire de Séneujols Serge Boyer qui assure l'intérim de la présidence de la communauté de communes de Cayres-Pradelles.

Une partie des personnes ayant été en contact avec les deux animateurs dans les 48 heures précédant l'apparition des symptômes sont testées à partir de ce vendredi 24 juillet 2020, soit 75 personnes identifiées grâce au contact-tracing effectué par l'Agence régionale de santé. "Si parmi ces personnes certaines sont positives, un nouveau tracing sera opéré à partir de leurs contacts récents", explique Serge Boyer. 

Deux vagues d'analyses pour les enfants concernés

Deux techniciens du centre AltiLabo de Taulhac sont venus vendredi matin sur place à Landos pour effectuer des tests nasopharyngés sur une trentaine de personnes. "Ce sont essentiellement des enfants âgés de 3 à 15 ans, révèle Hassan Mahfoudi, biologiste médical. Nous avons analysé aujourd'hui tous ceux qui étaient en contact immédiat avec les deux animateurs infectés. Pour les autres, c'est-à-dire ceux ayant eu des contacts moins rapprochés, il faut attendre un certain lapse de temps pour que le test soit fiable. Dès lundi, nous procèderons ainsi à l'analyse des 45 suivants." D'après Hassan Mahfoudi, il faut ensuite 24 heures pour avoir des résultats à 99% fiables. "Si le résultat apparait négatif et que malheureusement la personne est finalement infectée, cela est dû en général au fait que le test n'a pas été fait au bon moment. D'où l'importance de la latence à respecter".

Le centre fermé au moins jusqu'aux résultats des tests

Le centre de loisirs de Cayres-Pradelles est fermé depuis ce jeudi matin. Il le restera au moins jusqu'aux résultats des dépistages, et plus si de nouveaux cas positifs sont alors détectés. Les locaux de Landos ont été désinfectés (le centre de loisirs alterne entre Cayres et Landos de façon mensuelle ; en juillet il était basé à Landos). L'ALSH (accueil de loisirs sans hébergement) reçoit habituellement jusqu’à une cinquantaine d’enfants selon les jours. La communauté de communes ne peut pas mettre en place une solution de repli pendant la fermeture car tout contact doit être évité entre les enfants et avec le personnel tant que les résultats ne sont pas connus. 

Il n'y a eu aucune nouvelle hospitalisation pour Covid-19 en Haute-Loire depuis des semaines (une seule personne est encore à Émile Roux). Donc à moins que les animateurs en question ne soient hospitalisés hors Haute-Loire, on peut en déduire qu'ils ne sont pas dans un état grave.

Demande de tests en augmentation

Hassan Mahfoudi explique que de plus en plus de gens demandent à faire le test nasopharyngé. "Cela est dû à l'accès au test beaucoup plus simple qu'au début du confinement, affirme-t-il. D'autre part, nous avons plus d'outils techniques et le Gouvernement encourage à pratiquer cette analyse. Ce sont surtout des gens ayant une pathologie particulière ou bien ceux qui partent dans des zones sensibles comme à la Réunion ou les Dom-Tom par exemple." Les biologistes d'AltiLabo effectuent les tests dans un mode Drive sur la zone de Taulhac et à Monistrol-sur-Loire à raison d'une cinquantaine d'analyses par jour.

Si au moins une autre personne est dépistée positive, Landos entrera parmi les 120 clusters actuellement actifs en France (car un foyer est déclaré à partir de trois personnes contact testées positives).

Annabel Walker et Nicolas Defay



Les précisions de l'ARS ce vendredi midi :

"La délégation départementale de l’ARS en Haute-Loire suit actuellement une situation relative à des cas de Covid dans la Communauté de Communes Cayres-Pradelles.
Deux personnes ayant fréquenté une collectivité pour enfants ont été testées positives à la Covid-19.
Cette situation n’est à ce stade pas un cluster.

Elle est suivie par l’ARS en lien avec les partenaires : Communauté de communes du Pays de Cayres-Pradelles, la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations et la Préfecture de Haute-Loire, ainsi que l’Assurance maladie.

A ce jour, 75 personnes contacts ont été identifiées : ce sont principalement des enfants de la collectivité qui sont âgés de 3 à 15 ans et les personnels éducatifs ou intervenants dans la structure.

Les personnes contacts et les familles des enfants sont informées de la situation et invitées à réaliser un test de dépistage, ainsi qu’à rester isolées et à respecter les mesures barrières.

Précision : à ce stade seuls les enfants sont considérés comme personnes contacts et invités (sous réserve de l’accord des parents) à réaliser un dépistage. Leurs parents ne sont pas considérés à ce stade comme personne contact.


> Lire aussi : L’Agence régionale de santé Auvergne Rhône-Alpes vient de publier son bilan épidémiologique hebdomadaire ce vendredi 24 juillet.

 
Partager

Vous aimerez aussi