Couvre-feu : les magasins de sport aussi ? sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Couvre-feu : les magasins de sport aussi ?

Date : 26/10/2020 | Mise à jour : 27/10/2020 07:52
Partager

Selon nos informations, plusieurs magasins de sport ont reçu la visite de gendarmes ou de policiers ce samedi pour les obliger à fermer selon leurs interprétations des mesures sanitaires gouvernementales. Avaient-ils confondu salles de sport et magasins de sports ? Pas vraiment. Voici les précisions de la préfecture.

- Photo d'illustration / DR Nicolas Defay / Archive Zoomdici.fr -

Ce samedi 23 octobre, un communiqué de presse a été transmis sur les mesures mises en œuvre dans le département, suite au décret du 23 octobre 2020, prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire et plaçant la Haute-Loire sous le régime juridique du couvre-feu.

Dans les départements soumis à un couvre-feu, l'article 51 du décret du 16 octobre 2020 modifié prévoit la fermeture des établissements recevant du public (ERP) de type M (magasins) "pour l'organisation d'activités physiques et sportives".
Cette disposition signifie que, de même que les salles de sport privées sont fermées au public, l'organisation d'activités sportives à l'intérieur d'un espace commercial/magasin, comme en organisent parfois certaines enseignes, est interdit.

Ainsi, les magasins de vente d'articles de sport ne doivent pas être fermés au public, mais doivent uniquement mettre fin à toute activité sportive qui y serait organisée.




Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteCR le 28 octobre 2020 - 06h56
lio. Mauvaise nouvelle avant les fêtes.

Signaler un abus

img_journalistePm le 26 octobre 2020 - 20h15
Est-ce qu'on a le droit d'aller boire un sirop chez le boulanger du coin ou prendre un café en terrasse de la brasserie 3 heures avant un éventuel repas?

Signaler un abus

img_journalisteL le 26 octobre 2020 - 17h20
L : Quelle complexité ces textes qui ont des interprétations trop vagues et floues. On doit faire plus claires et sans équivoque d'interprétation. Nos énarques doivent se mettre à portée des citoyens.

Signaler un abus