Coup de projecteur sur "Puy de Lumières", saison 2 sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Coup de projecteur sur "Puy de Lumières", saison 2

Date : 09/04/2018 | Mise à jour : 10/04/2018 08:28
Partager

La saison 2 de l'événement "Puy de Lumières" sera lancée le vendredi 27 avril 2018 au Puy-en Velay et le vendredi 4 mai à Brives-Charensac. Tous les soirs, et ce jusqu'au dimanche 30 septembre 2018, huit monuments s'animeront de mille et une couleurs.

"Vous n'avez encore rien vu !". Ce slogan inscrit sur l'affiche promotionnelle de la deuxième saison de "Puy de Lumières" annonce la couleur. "Nous sommes le premier territoire de lumières en France. Certaines villes illuminent leur monument, mais c'est rare qu'il y en ait plusieurs et surtout que plusieurs communes y participent", s'est satisfait Laurent Wauquiez, président du Conseil Régional d'Auvergne-Rhône-Alpes. Il faut dire qu'on y met les moyens avec un budget de 1,3 million d'euros, hors frais de fonctionnement. Le jeu en vaut-il la chandelle ? Sans hésitation, le maire du Puy-en-Velay, Michel Chapuis, répond à l'affirmative. "La saison 1 de Puy de Lumières a été un véritable succès qui a attiré de nombreux visiteurs. Cette année, les restaurateurs et les bistrotiers qui ont été dépassés en 2017, se sont organisés pour répondre à la demande."
Véritable levier économique et touristique donc, le Puy des Lumières galvanise les élus de la Ville, de l'Agglomération, du Département et, en premier lieu, de la Région, premier financeur du projet à hauteur de 70% ; qui s'impose en chef de file : "Nous demandons à l'Office de tourisme de créer des opérations assimilées à des séjours organisés pour fixer les touristes, qui pourront ainsi boire, manger et dormir au Puy-en-Velay. Le Puy de Lumières est un véritable atout touristique pour le territoire du Velay."

Une nouvelle saison, de nouveaux lieux


Cette année encore, c'est Gilbert Coudène qui signe la mise en scène de ce spectacle gratuit de déambulation. Bien loin de se reposer sur ses lauriers, malgré un premier succès, le Lyonnais a repensé toutes les illuminations. "L'été dernier, lors de la saison 1, je me suis baladé et j'ai laissé traîner mes oreilles pour écouter ce que les gens disaient". Il a pris les compliments bien sûr, mais il a préféré se concentrer sur les mises en lumière d'ajustements nécessaires entendues de-ci, de-là, tout au long de son parcours sur les pavés du Puy.
Dans ses différentes retouches, Gilbert Coudène a, par exemple, retravaillé le praxinoscope projeté sur la façade du théâtre du Puy-en-Velay. "Les gens ne l'ont pas compris, je l'ai retravaillé pour qu'il devienne plus évident à leurs yeux. Mais au-delà de mon analyse personnelle, nous avons créé un comité aviseur qui est intervenu à chaque étape du projet." Ainsi, le Rocher Saint-Michel d'Aiguilhe, la Chapelle Saint-Alexis, La Cathédrale Notre-Dame, l'Hôtel de Ville et le Théâtre s'illumineront selon l'inspiration du metteur en scène accompagné dans ce projet par une vingtaine de personnes. Mais vous le savez, cette année, le Musée Crozatier et la commune de Brives-Charensac qui sera à partir du 4 mai, le décor d'une illumination inédite de la Loire ; se joindront aux festivités. Le metteur en scène a également collaboré avec le Fab Lab de l'IUT du Puy-en-Velay sur le thème de l'accessibilité à l'art, un travail à découvrir dans les jardins du Musée Crozatier.

Stéphanie Marin

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteM le 9 avril 2018 - 16h06
cout important combien pour le fonctionnement ? Enfin 2017 a surtout bénéficié de la portée médiatique du tour de france ne l'oublions pas enfin sur la durée !!!!

Signaler un abus