Contrats aidés : "la brutalité" dénoncée par le sénateur Olivier Cigolotti sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Contrats aidés : "la brutalité" dénoncée par le sénateur Olivier Cigolotti

Date : 13/10/2017
Partager

Le Sénateur Olivier Cigolotti a souhaité interroger Madame la Ministre du Travail sur la suppression des contrats aidés prévue par le Gouvernement. 

Après avoir souligné la motivation et l’implication des élus dans l’accompagnement du développement de leur territoire, le Sénateur a insisté sur "la brutalité d’une telle décision" qui vient, une fois de plus, fragiliser une gestion communale déjà bien complexe.
"En Haute-Loire, au 1er semestre 2017, 1085 contrats aidés ont été signés dont 894 dans le secteur public et associatif. Cette décision porte un coup très dur notamment aux collectivités et aux associations qui ont choisi cette forme de contrat pour favoriser le retour à l’emploi", a-t-il déclaré.

Alors que les élus ne cessent de demander davantage de stabilité et de lisibilité, ces derniers "sont accablés par des décisions prises sans concertation et qui impactent considérablement leur fonctionnement (baisses des dotations, réforme fiscale, transfert des compétences eau et assainissement)".
Dans ce contexte, le Sénateur, a demandé à Madame la Ministre, quelles étaient les mesures envisagées afin de permettre à la fois l’insertion professionnelle et le retour à l’emploi des plus fragiles, sans porter de nouveau un coup très dur aux collectivités et aux associations.

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteGR le 14 octobre 2017 - 01h33
Voila que MACRON décide du jour au lendemain la suppression de certains emplois aidés et de ce fait le non renouvellement de leurs contrat...et que certains s'en émeuvent alors que ceux ci comme M CIGOLOTTI et son clan ont toujours été opposé à ce type d'emploi que ferait il pas pour se faire remarquer...

Signaler un abus

img_journalistePm le 13 octobre 2017 - 13h01
Si le sénateur veut que les contrats aidés persistent qu'il demande déjà à ses copains sénateurs et députés d'avoir le même taux d'imposition que la majorité des français qui ne bénéficient pas de niches fiscales et qu'il ait aussi le même régime de retraite et peut être qu'après certaines personnes pourront bénéficier de contrats aidés à condition qu'il y ait un vrai emploi à la sortie tout comme le RSA est censé être versé à ceux qui cherchent du boulot

Signaler un abus

img_journalistecc le 13 octobre 2017 - 11h02
La droite et le centre du sénateur Cigolotti ont toujours voté contre les emplois aidés, au prétexte que ce n'étaient pas des emplois productifs et qu'ils augmentaient la dépense publique ! Et les voilà maintenant qui les défendent ! Ces politicards n'ont vraiment aucune conscience !

Signaler un abus